Amal Ayouch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Amal Ayouch
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Amal Ayouch, née à Casablanca, est une actrice franco-marocaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comédienne et conteuse, Amal Ayouch est l’une des figures majeures représentatives de la scène culturelle marocaine

Diplômée en 1998 du conservatoire municipal de Casablanca, elle a découvert sa passion du jeu à la fin des années 1980 auprès de Jacques Bioules à Montpellier (France) qui lui a proposé plusieurs rôles au théâtre. Elle perfectionne son art en suivant des stages auprès d’Ariane Mnouchkine, au théâtre du Soleil, Marc Paquien (de la comédie française), entre autres.

Au cinéma, elle joue dans des films tels que  Destin de femmes, Ali Zaoua,  les Anges de Satan,  Les Jeux de l’amour, Femmes en miroir,  Sotto Vocce,  L’Orchestre de minuit, Les Larmes de Satan… où elle incarne des rôles représentants de multiples facettes du Maroc. Elle est aussi présente dans des productions internationales, dans La Française, Palestina...

Son parcours théâtral dans  Antigone,  En attendant Godot  de Samuel Beckett, Ophélie n’est pas morte de Nabyl Lahlou, ou encore l’adaptation de La Civilisation ma mère de Driss Chraibi,  témoigne de son amour pour les mots et le texte.

Passion que l’on retrouve dans ses lectures de poètes aussi bien contemporains qu’orientaux,  mais qu’elle transmet aussi dans son engagement associatif et militant : marraine de l’association Solidarité_féminine [1], elle a recueilli les témoignages de mères célibataires, et les a réécrit pour donner lieu à une pièce de théâtre « Violenscène », puis un livre « A haute voix ». 

Elle est également membre fondateur de la Fondation des Arts Vivants, où elle milite pour la promotion du théâtre au Maroc et pour le rendre accessible à tous. 

Plusieurs fois membre de jury aussi bien nationaux qu’internationaux, on la retrouve notamment aux côtés de personnalités aussi éminentes que Francis Ford Coppola ou Jean Pierre Jeunet lors du 15e Festival International du film de Marrakech en décembre 2015[2].  En décembre 2001 elle est membre du jury Cinécoles du 1er Festival international du film de Marrakech, présidé par Marie-Christine Barrault. Et lors du 15e Festival du film de Bastia "Di E Culture Mediterranie », elle est aux côtés de Catherine Corsini, Robert Duval, Gérard Darmon…

Née en 1966 à Casablanca,elle part en France en 1984 et ,y obtient[réf. souhaitée] son diplôme en pharmacie[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Année Film Réalisateur Rôle Notes
2017 Palestina Julio Soto et Mohamed El Badaoui Ismahan production espagnole de Ana Rodrigues
Little Horror Movie Jérôme Cohen Olivar Mrs Mancherbreuk
2016 Riad de mes rêves Zineb Tamourt court métrage
2015  les larmes de satan Hicham Jebbari Meriem
l'orchestre de minuit Jérôme Cohen Olivar Soraya
2014 Sotto Voce[4] Kamal Kamal Fatma
2013 L'Anniversaire Latif Lahlou Ghita
2012 Derrières les portes fermées Ahd Bensouda Najia l’avocate
Le Retour du fils Ahmed Boulane elle-même courte apparition
2011  Rihanna Mourad El Khaoudi court métrage
2010 Les ailes de l'amour Abdelhay Laraki Hajja Hlima
Femmes en miroirs Saad Chraibi tante Ghita
2009  Entropya Yassine Marroccu court métrage
2008 La Française Souad El Bouhati Mme Laktani
Kandisha Jérôme Cohen Olivar Dr Maliki
2007 Les anges de satan Ahmed Boulane l’avocate
2006 Une gazelle dans le vent Mohamed Hassini
 Le jeu de l'amour Driss Chouika
2005  La danse du foetus Mohamed Mouftakir court métrage
2004 L'ascenseur Selma Bargach court métrage
Good bye Khadija Kamal Belghmi court métrage
Tabite or not Tabite Nabyl Lahlou Farida Fatmi
La mer Rachida Saadi court métrage
Sang d'encre Layla Triqui court métrage
2002 Casablanca Casablanca Farida Belyazid Amina
2001 Les années de l'exil Nabyl Lahlou Tamerdokht
2000 Ali Zaoua Nabil Ayouch la mère de Ali Zaoua
Les lèvres du silence Hassan Benjelloun Aicha l’institutrice co-écriture du scénario
1999 Histoire d'une rose Majid Rchich
1998 Destin de femme Hakim Noury Saida
1997 Les amis d'hier Hassan Benjelloun l'étudiante

Participation dans des productions internationales[modifier | modifier le code]

Année Film Réalisateur Rôle Notes
2017 Operation Red Sea Dante Lam First Lady
2016 Eye in Juliet Kim Nguyen Mrs Al Qasim
2015 The Jesus Code Mary Documentary: an epic six-part series
Kiling Jesus Chris Menaul Peasant wife
AD Beyond the Bible Naomi (Joseph's wife)
The Red Tent Roger E.Young Tola
2015 The Gospel of Luke David Batty Herodias Four writers, documentary-style
The Gospel of Mark[5]
2014 The Gospel of Mathew
The Gospel of John
2007 La Française Souad EL Bouhati Mme Laktani
2005 L'étrangère Marco Turco Mère Naguib jeune

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 2015 : Un mari idéal, téléfilm de Zakia Tahiri 
  • Hayat jdida, série de 30 épisodes de 13 min 
  • 2014 : Royaume des étoiles, épisode pilote pour série de Kamal Kamal 
  • 2013 : Al Hayani, saga en 4 épisodes de Kamal Kamal
  • 2012 : Ahlam Nassim, feuilleton de 30 épisodes 
  • 2010 : Mi Taja, série policière (5 épisodes : rôle du médecin légiste) d'Abdelhay Laraki
  • 2009 : L'équipe, al farqa, série de M. Nusrat
  • Bent Bladi, série réalisée par Charli Beléteau
  • 2007 : Nouara, téléfilm de Jamal Souissi
  • 2006 : Juste pour les couples, téléfilm d'Hassan Benjelloun

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2017 : L’Armoire   production Maroc, France, Canada : en cours de création
  • 2012 - 2017 : La Civilisation Ma Mère ...! adaptation du roman de D. Chraibi mis en scène par Karim Troussi. Tournée internationale.
  • 2013 – 2015 : Le peché du succès de Meriam Bousselmi (création en Algérie avec des comédiennes de différents pays arabes :Tunisie, Algérie, Égypte, Syrie, Maroc). Tournée en Algérie, Allemagne, Tunisie.
  • 2008 – 2010 : Il / houwa de Driss Ksikes mis en scène par J. Essounani
  • 2007–2008 :  Histoire d'amour en 12 chansons, 3 repas et 1 baiser, conception et mise en scène de Faouzi Bensaidi
  • 2OO7- 2008 : Violenscène, adaptation scénique de témoignages de mères célibataires recueillis au sein de l’association Solidarité Féminine. Témoignages recueillis et écrits par Amal Ayouch - Mise en scène et dramaturgie : A. El Haouas

Sous la direction de Nabyl Lahlou[modifier | modifier le code]

  • 2003-2002 : Antigone de Sophocle, Cocteau, Brecht, Anouilh 
  • 2001 : En attendant Godot de S. Beckett 
  • 2000 : Les tortues de N. Lahlou 
  • 1999-2000 : Ophélie n'est pas morte de N. Lahlou 
  • 1997 : Le procès de Socrate de N. Lahlou 
  • 1996 : Gang de P. Minyana - Mise en scène Joel Amador
  • 1995 : Les bonnes de J. Genet - Mise en scène Bouchaib Tali
  • 1989 : Le roi Gordogane de Radovan Karadzic - Mise en scène Jacques Bioules( Montpellier)
  • 1988 : Matière de rêve de Michel Butor
  • 1987 : Bajazet de Racine - Mise en scène Jacques Bioules

Prix ou distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2016 : prix d'interprétation pour le film l’Orchestre de minuit au festival de Saidia aout 2016, mention spéciale pour le même film au festival ciné-plage de Harhoura (aout   2016) 
  • 2016 : hommage au Festival International du Cinéma Méditerranéen de Tétouan (FICMT)
  • 2015 : prix d'interprétation au 12e Festival international du film transsaharien de Zagora pour le film  les Larmes de satan
  • Prix d'interprétation au Festival du film des femmes africaines "Tazama" de Brazzaville [6].
  • 2013 : Hommage rendu par le Festival du Monde Arabe du court métrage (Ifrane, Azrou)
  • 2012 : Hommage rendu par le festival  du cinéma de Martil, consacré aux cinémas marocain, espagnol et latino-américain
  • 2010 : Hommage au festival de théâtre Al-Kasaba à Ramallah (Palestine)
  • 2002 : prix du mérite au féminin délivré par la Sophadim (société  pharmaceutique) 
  • 1998 : prix d'interprétation   au 5e Festival National du film de Casablanca pour  le film Destin de Femme de Hakim Noury [7].

Divers[modifier | modifier le code]

Maîtresse de cérémonie

  • spectacle au Zenith de Paris en novembre 2016 [8]: présentation de la campagne nationale de la culture.
  • Festival International du Cinéma de Marrakech…..
  • Festival des musiques sacrées de Fes, plusieurs éditions

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Printemps de la dignitéDes victimes de violences dans la rue », L'Economiste,‎ (lire en ligne)
  2. « Maroc : Coppola ouvre le 15e Festival international du film de Marrakech - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  3. « مغرس : أخبار المغرب على مدار الساعة », sur مغرس (consulté le 18 juin 2017)
  4. (en) Sotto Voce sur l’Internet Movie Database
  5. (en) The Gospel of Mark sur l’Internet Movie Database
  6. « Congo : Amal Ayouch primée au Festival du film des femmes africaines », sur www.quid.ma (consulté le 23 juin 2017)
  7. « Africiné », sur www.africine.org (consulté le 18 juin 2017)
  8. Djamila, « Concert évènement Marocain vendredi 11 novembre au Zénith de Paris », sur MaghrebZine (consulté le 18 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]