Alphonse Devergie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Portrait d'Alphonse Devergie

Marie-Guillaume-Alphonse Devergie (Paris, 15 février 1798 – 2 octobre 1879) est un médecin et dermatologue français. Il est l'un des pionniers de la médecine légale en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alphonse est le frère du docteur Marie-Nicolas Devergie. Il débute comme interne des Hôpitaux de Paris en 1816, avant d'en devenir médecin en 1834. En 1840, il succède à Laurent-Théodore Biett à l'hôpital Saint-Louis, et y prendra sa retraite en 1867. En 1856 Devergie fut le premier à décrire l’inflammation à papules dite pityriasis rubra pilaire, qu'Ernest Henri Besnier (1831-1909) a proposé[1] en 1889 d'appeler « maladie de Devergie[2]. »

Son traité de 1854, Traité pratique des maladies de la peau, a fait époque. Membre de l'Académie de médecine de Paris, il en fut président en 1874. À sa retraite, en 1867, Devergie fit don de sa collection d'aquarelles médicales aux Hôpitaux de Paris : elle forma le noyau des collections du futur musée médical de l’Hôpital Saint-Louis[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Hygiène et médecine légale: mélanges, 1823
  • Quinam sunt in corporibus viventibus formites seu causae?, 1824
  • De hac questione quinam sunt in corporibus viventibus formites seu causae?: Quibusnam legibus obstrictus, nasci, extingui et in eodem gradu permanere consuevit?, 1824
  • Mémoire sur la contraction organique sensible des systèmes musculaires de la vie organique et de la vie animale: dans les phlegmasies des membranes séreuses et muqueses, 1825
  • Mémoire sur l'empoisonnement par l'hydriodate de potasse et sur les réactifs propres à démontrer l'existence de ce poison, 1825
  • Médecine légale théorique et pratique, par Alph. Devergie,... Avec le texte et l'interprétation des lois relatives à la médecine légale, revus et annotés par J.-B.-F. Dehaussy de Robécourt, 1836
  • Incontinence d'urine et son traitement rationnel par la méthode des injections, 1840
  • Sur la valeur de l'examen microscopique du lait dans le choix d'une nourrice, 1842
  • Notions générales sur les maladies de la peau, 1844
  • Consultation médico-légale donnée par MM. Alphonse Devergie,... et Jules Barse,... sur la demande de Me Chaix d'Est-Ange, dans l'accusation de tentative d'empoisonnement intentée au sieur Geneston, fabricant d'émaux, 1845
  • Mémoire sur la combustion humaine spontanée, 1851
  • Traité pratique des maladies de la peau, 1854
  • Consultation médico-légale dans l'affaire Duroulle et Esther Neveu, 1855
  • Où finit la raison, où commence la folie, au point de vue de la criminalité de l'action dans la folie transitoire homicide ?, 1859
  • Une visite à Vichy, 1859
  • De l'Emploi de l'iodure de chlorure mercureux dans le traitement des maladies de la peau et particulièrement dans les diverses formes de couperose et d'acné, 1859
  • Des Applications que l'on peut faire du perchlorure de fer à la thérapeutique des maladies de la peau, 1860
  • Maladies des follicules sébacés ("acne molluscum"), leurs variétés connues ou pas connues jusqu'à présent, leur nature, leur traitement, 1862
  • Rapport sur les conditions hygiéniques à remplir dans la création des hôpitaux, 1865
  • Du Traitement du diabète au moyen de l'arsenic, par MM. A. Devergie et Foville fils, 1871
  • Société de médecine légale de Paris.... Instruction pratique sur les règles à suivre pour procéder à l'examen des poumons et aux expériences de docimasie pulmonaire hydrostatique dans les expertises médico-légales en matière d'infanticide, 1872
  • Du Cancroïde "noli me tangere", de l'"impetigo rodens" ulcéreux et de l'"impetigo rodens" non ulcéreux, envisagés au point de vue de leur diagnostic différentiel et de leur thérapeutique, 1876
  • Rapport sur l'état mental de M. Vallansan, 1876
  • Musée de l'Hôpital Saint-Louis, 1877
  • Notions générales sur la Morgue de Paris, 1877
  • Affaire de remède secret (pilules Cronier), 1877
  • Séance d'ouverture du Congrès international de médecine légale. Des experts en justice et de l'expertise médico-légale, 1878
  • Chaleur
  • Mémoire sur la contraction organique sensible des systèmes musculaires de la vie organique et de la vie animale dans les phlegmasies des membranes séreuses et muqueuses

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Devergie's disease @ Who Named It
  2. Cf. R. Guedes et L. Leite, « Treatment of pityriasis rubra pilaris with etanercept. », Dermatol Ther., 2e série, no 24,‎ , p. 285-6 (DOI 10.1111/j.1529-8019.2011.01404.x, lire en ligne).
  3. Musée des moulages dermatologiques sur le site de l'université Descartes Paris V

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :