Alphonse Baugé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alphonse Baugé
Alphonse Baugé.jpeg
Photographie d'Alphonse Baugé.
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes dirigées
Principales victoires

Alphonse Joseph Alexis Baugé, né le à Tours et mort le à Paris, est un coureur cycliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Passionné de vélo, il commence sa carrière de cycliste par le Championnat de France Amateur cyclisme demi-fond à Paris en 1896 qu'il remporte. Il remporte un match contre Richard Palmer au vélodrome d'Hiver en novembre 1896[1]. En juin 1897, il perd un match contre John William Stocks au Crystal Palace[2]. Il finit 2e au Championnat de 1898 et 3e à ceux de 1899 et 1900 (toujours à Paris). En 1903, il couvre le Tour de France comme journaliste au journal Le Vélo. Pour le Tour de France de 1912 et 1914, il est l'entraîneur de François Faber, directeur sportif de l'équipe Peugeot.

En 1921, Alphonse Baugé dirige l'Équipe cycliste La Sportive, surnommé « le Maréchal » ; il impose ses conditions aux coureurs, et leur fait signer des engagements de deux ans[3].

Il meurt à Paris le 23 octobre 1938 à l'âge de 65 ans.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le secret de Choppy

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Véloce-sport, 19 novembre 1896
  2. Le Véloce-sport, 17 juin 1897
  3. Michel Dalloni, Le Vélo, La Boétie, 256 p. (présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :