All-on-4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Technique expliquée en vidéo 3D
Cette image de Nobel Biocare montre le fonctionnement de la solution All-on-4

Le terme All-on-4, également connu sous le nom de All-on-Four[1] et All-in-Four[2], fait référence à toutes les Dents soutenues sur quatre implants dentaires, une technique chirurgicale et prothétique[3],[4] pour la réhabilitation totale d'un patient édenté ou pour un patient atteint de parodontite avancée ou ayant les dents très abîmées (par exemple, une carie). Cette procédure consiste en la réhabilitation de l'os maxillaire et/ou de la mandibule avec une prothèse dentaire complète fixe en plaçant quatre implants dans la mâchoire, là où la densité osseuse est plus élevée. Les quatre implants supportent une prothèse fixe de 10 à 14 dents.

Origine du concept[modifier | modifier le code]

Le fabricant d'implants Nobel Biocare de Göteborg, en Suède, a été parmi les premiers à promouvoir et proposer un système spécifique à la technique All-on-4 comme une alternative potentielle valide et économique aux techniques d'implants conventionnelles[5], et a financé des études par dentiste portugais Paulo Maló pour déterminer l'efficacité de cette approche[6],[7]. Pendant ce temps, cette technique a également été utilisée par divers autres cliniciens à travers le monde.

Description technique[modifier | modifier le code]

All-on-4 n'est pas une invention, mais plutôt une technique de traitement qui a évolué au fil du temps et qui présente les caractéristiques suivantes :

  • quatre implants dentaires pour soutenir un bridge fixe complet (documenté depuis 1977)[8]
  • les 2 implants les plus à l'avant sont à la verticale et les 2 implants les plus au fond sont placés à un angle de 30 à 45 degrés par rapport à la verticale pour pallier les déficiences osseuses ou les structures anatomiques (documentées depuis 1990)[9]
  • chargement immédiat avec dents fixes provisoires (documenté depuis 1990)[10]

Le concept de traitement All-on-4 est une technique d'implantation dentaire (c'est-à-dire le remplacement des dents manquantes) qui permet un remplacement permanent, pour l'ensemble des dents supérieures et/ou inférieures avec un bridge ou une prothèse. La procédure est la meilleure pour les patients présentant une perte dentaire importante, et pour les personnes dont la perte osseuse dans la région de la mâchoire les empêche d'obtenir des implants dentaires (verticaux) à orientation conventionnelle. Souvent, la perte dentaire s'accompagne d'une perte de l'os de la mâchoire, ce qui pose le problème de la reconstruction de l'os de la mâchoire nécessitant une greffe osseuse . La technique All-on-4 tire parti de l'os dense qui reste dans la partie avant des mâchoires, et en plaçant les deux implants postérieurs sur un angle pour éviter les cavités sinusales dans la mâchoire supérieure et le canal nerveux dans la mâchoire inférieure . Pour que la mise en œuvre soit réussie, une analyse minutieuse de la structure osseuse doit être effectuée. La méthode la plus idéale pour évaluer l'os est la tomodensitométrie à faisceau conique (CBCT). Le protocole All-on-4 consiste à placer au moins quatre implants dans une mâchoire. Les implants du fond sont généralement inclinés d'environ 30 à 45 degrés par rapport à l' occlusion (plan de morsure). L'implant est placé devant le sinus maxillaire dans la mâchoire supérieure (maxillaire) et devant le nerf mandibulaire dans la mâchoire inférieure (mandibule). La tête de l'implant émerge approximativement dans la deuxième position prémolaire. Cela permettra à une molaire d'être en porte-à-faux vers l'arrière, ce qui donnera une prothèse ou un pont avec environ douze dents[11].

Variante à 5, 6, 7 ou 8 implants[modifier | modifier le code]

Il existe des variantes de cette technique avec un nombre d'implants différents. Avec 6 implants il s'agit d'un All-on-6[12] ou avec 8 implants All-on-8. Le nombre d'implants à utiliser dépend des conditions osseuses et du nombre de dents souhaitées. On pose généralement 10 à 12 dents sur 4 ou 6 implants et 12 à 14 dents sur 8 implants.

Charge immédiate des implants[modifier | modifier le code]

Cette technique permet au patient d'avoir directement des dents fixées sur les implants (en quelques jours). La charge immédiate n'a pas d'influence négative sur le taux de succès des implants[13], à conditions de respecter certaines précautions et d'utiliser certaines technologies avancées.

Il est recommandé de ne pas poser les dents définitives directement mais de passer par une période de 4 à 6 mois avec des dents provisoires pour différentes raisons[14] :

Les implants ont un taux de succès de 98 %[13], donc si un des implants ne présente pas une bonne intégration osseuse il faudra le remplacer, ce qui pourrait nécessiter de recommencer la prothèse.

La prothèse est placée peu de temps après la chirurgie alors que la gencive est encore gonflée, lorsque la gencive dégonfle, il est possible de voir apparaître un espace entre la prothèse et la gencive[15]. La perte de volume de la gencive est encore plus importante dans le cas où les extractions sont faites directement avant la pose des implants.

Enfin le changement d'occlusion peut générer des mouvements mal coordonnés de la gencive qui peuvent occasionner des claquements des dents, ce qui peut fragiliser prématurément les prothèses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maló, Rangert et Nobre, « 'All-on-Four' immediate-function concept with Brånemark System implants for completely edentulous mandibles: a retrospective clinical study », Clinical Implant Dentistry and Related Research, vol. 5, no s1,‎ , p. 2–9 (PMID 12691645, DOI 10.1111/j.1708-8208.2003.tb00010.x)
  2. « Le concept de traitement All-on-4® | Nobel Biocare Belgique », sur www.nobelbiocare.com (consulté le )
  3. « The all-on-four treatment concept: a systematic review », Clinical Implant Dentistry and Related Research, vol. 16, no 6,‎ , p. 836–855 (PMID 23560986, DOI 10.1111/cid.12068)
  4. « Implanting the edentulous jaws with 'All-on-4' immediate reconstruction: a preliminary clinical observation », Beijing Da Xue Xue Bao [Journal of Peking University (Health Sciences)], vol. 46, no 5,‎ , p. 720–6 (PMID 25331394)
  5. « All-on-4® treatment concept », www.NobelBiocare.com, Nobel Biocare Services AG (consulté le )
  6. Maló, de Araújo Nobre, Lopes et Ferro, « The All-on-4 treatment concept for the rehabilitation of the completely edentulous mandible: A longitudinal study with 10 to 18 years of follow-up », Clinical Implant Dentistry and Related Research, vol. 21, no 4,‎ , p. 565–577 (PMID 30924309, DOI 10.1111/cid.12769)
  7. History and evolution of the All-on-4® treatment concept | Nobel Biocare. Paulo Malo on the evolution and history of the All-on-4® treatment concept, from Nobel Biocare's speaker forum at EAO 2013. Why did it take so long? (Nobel Biocare. Consulté le .
  8. Per-Ingvar Branemark, Osseointegrated implants in the treatment of the edentulous jaw: experience from a 10-year period – a description of a new procedure for rehabilitation of the edentulous patient and a clinical report of 235 jaws in 211 consecutive cases treated during 1965-1975 with installation of 1618 titanium fixtures supporting permanently bone anchored bridges, Stockholm, Sweden, Almquivist & Weksell International, coll. « Scandinavian journal of plastic and reconstructive surgery », , 79, 81, 83 p. (ISBN 91-22-00128-X, OCLC 898915370)
  9. Kallus, Henry, Jemt et Jorneus, « Clinical evaluation of angulated abutments for the Brånemark system: a pilot study », The International Journal of Oral & Maxillofacial Implants, vol. 5, no 1,‎ , p. 39–45 (PMID 2202668)
  10. Lefkove et Beals, « Immediate loading of cylinder implants with overdentures in the mandibular symphysis: the titanium plasma-sprayed screw technique », The Journal of Oral Implantology, vol. 16, no 4,‎ , p. 265–271 (PMID 2098572)
  11. (he) « השתלות שיניים בשיטת אול און פור / אול און 4 – פה מושלם ביום אחד », www.MaloClinic.co.il, Malo Clinic (consulté le )
  12. « All on 4 et All on 6 | Concept et prix | Quel All on 4 est fait pour vous ? », sur Newdentaire - implant dentaire en Hongrie et Roumanie (consulté le )
  13. a et b (en) M. Daas et A. Assaf, « Computer-Guided Implant Surgery in Fresh Extraction Sockets and Immediate Loading of a Full Arch Restoration: A 2-Year Follow-Up Study of 14 Consecutively Treated Patients », sur International Journal of Dentistry, (consulté le )
  14. « Charge immédiate sur implant dentaire | Des dents provisoires directement », sur Newdentaire - implant dentaire en Hongrie et Roumanie (consulté le )
  15. « Dents fixes sur implant dentaire - Charge immédiate - Part 1 » (consulté le )