Alicia Terzian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alicia Terzian
Description de cette image, également commentée ci-après
Alicia Terzian en 2011
Informations générales
Naissance (86 ans)
Córdoba, Argentine
Activité principale compositrice, cheffe d'orchestre
Instruments piano
Labels Navona Records/ Disques Dom-Forlane
Site officiel Alicia Terzian Partitions

Alicia Terzian, née le à Córdoba, est une compositrice et cheffe d'orchestre argentine, d'origine arménienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alicia Terzian a étudié la composition avec Alberto Ginastera au Conservatoire National de Musique de Buenos Aires, la musique sacrée arménienne avec le prêtre Docteur Leoncio Dayan au monastère Mékitariste de Saint-Lazare à Venise et la direction avec le chef d'orchestre Mariano Drago.

C'est la pédagogie qui marque les premières années de sa carrière, puisqu'elle enseigne notamment au Conservatoire National de Musique en 1960, ainsi qu'à l'université de La Plata. En 1968, Alicia Terzian a fondé le « Festival International Encuentros », en organisant jusqu'à présent 750 concerts à Buenos Aires, ainsi que des séminaires, des masterclass et des conférences. Dix ans plus tard elle crée le « Grupo Encuentros », formé de musiciens argentins et consacré à la diffusion de la musique latino-américaine et argentine d'avant-garde au niveau international. Sous sa direction le groupe a donné 320 concerts dans tous les festivals du monde depuis 1978 avec plus de 70 œuvres de compositeurs argentins interprétées en première. Particulièrement créative et interprétée par des orchestres, ensembles de chambre et solistes des quatre coins du monde, son œuvre est profondément imprégnée par sa volonté de trouver de nouveaux espaces sonores.

Alicia Terzian a gagné plusieurs prix, parmi lesquels le Premier Prix Municipal (1964) pour son œuvre Mouvements contrastants pour orchestre, le Prix Fondo Nacional de las Artes (1970) pour le Concerto pour violon et orchestre et Atmosphères pour deux pianos et le Premier Grand Prix National de Musique (1982) pour Voces. Elle a également été décorée par le gouvernement français et est membre de l'Académie des Beaux-Arts du Chili. En 2003, elle est élue membre honoraire du Conseil international de la musique (CIM) de l'UNESCO, parmi les 52 musiciens les plus importants du monde et par vote secret de ses collègues à l'Assemblée générale du CIM (Unesco).

Depuis sa création en 1968, Alicia Terzian est directrice artistique de la Fondation « Encuentros Internacionales de Música Contemporánea »[1]. Entre 1985 et 2005 elle a été présidente du Conseil Argentin de la musique (CAMU-UNESCO). En 1990 elle a été élue par unanimité par ses collègues du monde entier como Vice-présidente du Conseil international de la musique et comme Secrétaire et ensuite Présidente du Conseil de la Musique des Trois Amériques (Consejo de la Música de las Tres Américas, COMTA-CIM-UNESCO-París), poste qu'elle a occupé jusqu'en 2004. Alicia Terzian a aussi été Vice-présidente du Conseil international des femmes de l'UNESCO.

Elle a été membre du Jury du Concours International de Piano d'Orléans en 2002 et en 2008[2], et en 2006 elle a été Présidente de ce Jury[3].

Elle a animé plus de trois mille conférences dans le monde entier, conférences consacrées à l'histoire et à l'esthétique de la musique, surtout celle du XXe siècle.

Compositions[modifier | modifier le code]

  • Danza criolla, op.1, piano, 1954
  • Libro de Canciones de Lorca, canto y piano
1. Tres retratos, 1954
2. Canciones para niños, 1956
  • Toccata, op.4, piano, 1954
  • Tres piezas, op.5, quatuor à cordes, 1954
1. Canción del atardecer
2. Pastoral con variaciones
3. Danza rústica
  • Canción y Danza, guitare, 1954
  • Concerto pour violon et orchestre, 1954-55
  • Movimiento Sinfónico, orchestre, 1956
  • Tristeza, poésies de Lord Byron, chant et piano, 1956
  • Primera Sinfonía, orchestre, 1957
  • Oración de Jimena, soprano et orchestre, 1957
  • Escena lírica, soprano, ténor, basse et orchestre, 1957
  • Recitativo dramático del "Mensajero", contrebasse et orchestre, 1957
  • Tres Madrigales, chœur de femmes et solistes, 1958
  • Cantata de la tarde, 1958
  • Introducción y cántico de primavera, chœur et orchestre, 1958
  • Movimientos contrastantes, orchestre, 1964
  • Hacia la luz, ballet, 1965
  • Juegos para Diana, piano, 1965
  • Padre Nuestro y Ave María, chœur mixte, 1966
  • Movimientos, ballet, 1968
  • Correspondencias, musique de scène, 1969
  • Ab ovo, mezzosoprano, orchestre à cordes et percussion, 1969
  • Atmósferas, orchestre, 1969
  • Atmósferas, 2 pianos, 1969
  • Proâgon, violon et orchestre à cordes, 1969-1970
  • Carmen Criaturalis, cor, vibraphone, cymbales et orchestre, 1971
  • Shantiniketan, récitant, flûte traversière et danse, 1979
  • Cuaderno de imágenes, orgue, 1975
  • Voces, mezzosoprano, bande et ensemble instrumental, 1978
  • Akhtamar, ballet, 1979
  • El Dr. Brecht en el Teatro Colón, théâtre musical, 1981
  • Bertoldt Brecht en el Salón Dorado, théâtre musical, 1982-1983
  • Juana Reina de Castilla y Aragón, ballet, 1983
  • Canto a mí misma, orchestre à cordes, tam tam, transpositeur et delay digital, 1986
  • Buenos Aires me vas a matar, voz, tape et piano, 1990
  • Yagua ya yuca, un percussionniste, 1992
  • Off the edge, baryton ou mezzosoprano soliste, orchestre à cordes et tam-tam, 1992-1993
  • Oda a Vahan, piano et bande, 1996
  • Les yeux fertiles, mezzosoprano, ensemble instrumental et cymbales, 1997
  • Tango blues, piano, 1998
  • Ofrenda a Bach, orgue, 2000
  • Canto a San Vahan, mezzosoprano, ensemble instrumental et cloches, 2004

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]