Alberto Socarras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le jazz
Cet article est une ébauche concernant le jazz.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Alberto Socarras, né Alberto Socarrás Estacio à Manzanillo (province d'Oriente (en) - Cuba) le , est un flûtiste cubain qui joue de la musique cubaine, du jazz, du merengue, du mambo et du cha-cha-cha. Il a immigré aux États-Unis à l'âge de 18 ans où il effectuera toute sa carrière avec une connaissance, un succès public à partir de 1927. Il est décédé à New York le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Le jeune Alberto Socarras, âgé de 7 ans, commence par apprendre la flûte en 1915 avec sa mère Dolores Estacio, et s'initie tout seul au jeu du saxophone en écoutant des disques de Rudy Wiedoeft.

Il rejoint ensuite le conservatoire provincial de musique à Santiago de Cuba. Il complètera ses études au Timothy Music Conservatory à New York, obtenant un diplôme équivalant à un doctorat en musique[1].

The Cuban Jazz Band est fondé en 1922 par Jaime Prats à La Havane. La formation inclut son fils Rodrigo Prats au violon, le futur grand flûtiste Alberto Socarrás à la flûte et au saxophone, et Pucho Jiménez au trombone à coulisse. La ligne de base de cette formation souhaitait certainement inclure une contrebasse, une batterie, un banjo, une trompette finalement. Des travaux récents citent cet ensemble comme étant tout le premier jazz band à Cuba[2], mais évidemment ils furent plusieurs groupes à pouvoir prétendre à ce titre.

En 1926, âgé de 18 ans, il décide d'immigrer aux États-Unis ou il trouve du travail de musicien flûtiste dans les orchestres de danse et de théâtre.

Courant 1927, il rencontre et fait la connaissance de Clarence Williams qui l'invite à rejoindre son Clarence Williams Orchestra et le Clarence Williams’ Jazz Kings. Durant les 4 années qui suivront, Socarras enregistre 8 pièces musicales où la flûte est prédominante. Son enregistrement du premier solo dans le titre Have You Ever Felt That Way de flûte jazz lui vaudra de rentrer à tout jamais dans l'histoire de la musique jazz noire américaine.

Le 5 septembre 1930, Alberto Socarras enregistre pour l'orchestre Walter Bennett's Swamplanders, plusieurs titres dont You Can't Be Mine And Somebody Else's Too. En 1931, de nouvelles sessions d'enregistrement le conduisent à jouer avec le Russell Wooding's Grand Central Red Caps.

En 1935, Alberto Socarras recrute le pianiste Noro Morales pour son orchestre. Mais ce dernier, qui vient d'émigrer à New York n'y restera pas longtemps préférant rejoindre la bande d'Augusto Coen[3].

Il joue également les titres St. Louis Blues et Real Crazy pour et avec Babs Gonzales And His Orchestra début 1949[4] : une formation Bebop composé d'Art Phipps (contrebasse), Jack "The Bear" Parker (Batterie), Julius Watkins (French Horn), Linton Garner (piano), Jordan Fordin (saxophone alto), Sonny Rollins (saxophone ténor), Bennie Green, J. J. Johnson (trombone) et d'autres…

Durant les années cinquante, Alberto Socarras fera un retour à ses sources musicales, pour devenir un musicien hors pair de charanga cubaine, de mambo et de cha-cha-cha. Il enregistre plusieurs albums dont un avec Jean Vincent.

De cette époque des débuts de la flûte improvisée dans l'histoire du jazz, on retiendera aussi le titre "You're Such A Cruel Papa To Me" qui est caractéristique de ses talents d'improvisation à la flûte.

Reconnaissance professionnelle[modifier | modifier le code]

Alberto Socarrás est connu pour avoir enregistré, en 1927, avec le titre Have You Ever Felt That Way le vrai premier solo de flûte Jazz[5] pour la maison de disques de Clarence Williams. Socarrás formera par suite en 1937 le Magic Flute Orchestra[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Enregistrements au format disque EP 78™ / Microsillons 2 titres[modifier | modifier le code]

  • 1934 : A1. Pacto con el diablo / B1. tabuBrunswick Records EP 78" 7300 series n° 7390[7]
  • 1939 : A1. La pena De Gabino (guaracha) / B1. Sara Sarita Mia (bolero)Decca Records EP 78" 21000 series n° 21006[8]
  • 1939 : A1. Siga contando hasta Diaz (conga) / B1. Timoteo (bolero)Decca Records EP 78" 21000 series n° 21007[8]
  • 1939 : A1. Casate y veras / B1. Eres tu solo tuDecca Records EP 78" 21000 series n° 21096[8]
  • 1947 : Rumba ClasicaRCA Records
  • 194? : A1. Tu felicidad / B1. Yo e'ta cansaRCA Records / RCA Victor 26-9024
Avec Antobal's Cubans

Enregistrements au format disque LP 33™ / 10" et 12"[modifier | modifier le code]

  • 1956 - Socarras, His Magic Flute and Orchestra : Latin ImpressionsDecca Records / Decca DL 8559
  • 1957 - Jean Vincent With Orchestra Conducted By Alberto Socarras[10] : The Soul Of HaïtiVanguard Records
  • 1959 - Socarras and His Orchestra : Cha Cha Cha And MambosDecca Records / Decca DL 8836

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1998 - Los Amigos PanamericanosCd Harlequin Records / …[11]
  • 2009 - Alberto Socarras : Flute And Fiddles.. And More Bears Recording Cd & [MP3]

Autres enregistrements[modifier | modifier le code]

Avec Antobal's Cubans[12]
Pour Eva Taylor avec le Clarence Williams Orchestra
  • 1928 : A. Chloe/ B. Back In Your Own BackyardOkeh Records - Okeh 8585
Pour Lizzie Miles avec le Clarence Williams Orchestra
  • 1928 : You’re Such A Cruel Papa To Me? Records - Col 14335-D
  • 1996 : Complete recorded works in chronological order. Volume 3, 2 May 1928 to 7 October 1939Cd Document Records / …[13]
Pour Clarence Williams Orchestra[14]
  • 1927 : Shootin’ The Pistol? - Para 12517
  • 1928 : A. Happy Days and Lonely Nights / B. If You Want The Rainbow (You Must Have The Rain)Okeh Records - Okeh 8665
Pour Clarence Williams and his Jazz Kings (ou Clarence Williams’ Jazz Kings)
  • 1929 : Have You Ever Felt That Way? Records - Col 1735-D
  • 1930 : High Society Blues? Records - Col 14555-D
Pour The Red Hot Syncopator’s (Alberto Socarras with the Lazy Levee Loungers (Clarence Williams band)
  • 1930 : If I Could Be With You (One Hour Tonight? Records - Col 2243-D
Avec Walter Bennett’s Swamplanders
  • 1930 : You Can’t Be Mine And Someone Else’s Too? Records - Col 14557-D
Avec Russell Wooding’s Grand Central Red Caps
  • 1931 : That’s My DesireVic Records - Vic 27718
Pour Margarita Lecuona

Compilations d'artistes divers[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Music of Cuba : 1909-1951 (2 titres) ∫ CD Columbia Records & [MP3] (inclus un liner notes de Dick Spottsworth et Cristobal Diaz Ayala.
Pour Clarence Williams (compilations)
  • 19?? : Clarence Williams 1926-1930, volume oneLP Natchez NLP-3001
  • 19?? : Clarence Williams 1926-1930, volume twoLP Natchez NLP-3002[16]
  • 1979 : Clarence Williams' Jazz Kings, volume 2 : 1929 to 1931LP VJM Records Vintage series / VJM VLP 47[17]
  • 1997 : Whoop it up : Columbia recordings. Vol. 2 (Recorded in New York, 1929-1931)Cd Frog Records / …[18]
  • 2000 : Shake 'em up : Clarence Williams 1927-29Cd Frog Records / …[19]

Partitions[modifier | modifier le code]

  • 1942 : Yo etá cansá (Conga afro-cuban) : Partition musicale de langue anglaise / espagnol.
  • 1942 : Conga china (Conga) : Partition musicale de langue anglaise / espagnol.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Giro Radamés 2007. Diccionario enciclopédico de la música en Cuba. La Habana. vol 4, p155.
  2. Voir Diccionario de la música cubana. de Orovio, Helio (1981). La Habana. P306
  3. Cf. Lp Noro Morales and his orchestra / Damiron : Latin american music. Consultation du 8 septembre 2011.
  4. Cf. Album Tadd Dameron, Babs Gonzales, Dizzy Gillespie - Capitol Jazz Classics Vol. 13: Strictly Bepop. Consultation du 11 janvier 2011.
  5. Cf. Alberto Socarras at All About Jazz consultation du 15 septembre 2010
  6. Cf. Latin Jazz: la combinación perfecta consultation du 15 septembre 2010
  7. Cf. Brunswick Records EP 78" 7300 series sur le site 78discography.com. Consultation du 8 septembre 2011.
  8. a, b et c Cf. Decca Records EP 78" 21000 series sur le site 78discography.com. Consultation du 8 septembre 2011.
  9. Cf. Brunswick Records EP 78" : In a cuban garden. Consultation du 8 septembre 2011.
  10. Cf. Alberto Soccaras. Consultation du 15 septembre 2010.
  11. Avec Alberto Socarrás, flute ; Noro Morales, piano ; Eufemio "Vaguito" Vásquez, trumpet ; José "Chiquito" Socarrás, vocal (tracks 4,11,17,21) ; Los Amigos Panamericanos ; Cabalgata D'Arteaga. Cf. Cd Los Amigos Panamericanos. Consultation du 8 septembre 2011.
  12. Cf. Featuring Alberto Socarras, vocalists Johnny Rodriguez and Panchito Riset, Alfredo Valdès, Antonio Machin, and led by the brother of Don Azpiazu. Consultation du 15 septembre 2010.
  13. Cf. Cd Lizzie Miles : Complete recorded works in chronological order. Consultation du 8 septembre 2011.
  14. Également connu sous les appellations suivantes : Alberto Socarras with Clarence Williams Orchestra (For Dancing) as Charley Hunter’s Orchestra (Broadway name).
  15. Cf. EP 78" Babulu. Consultation du 8 septembre 2011.
  16. Cf. LP Clarence Williams, volume two. Consultation du 8 septembre 2011.
  17. Cf. LP Clarence Williams' Jazz Kings, volume 2 : 1929 to 1931. Consultation du 8 septembre 2011.
  18. Cf. Cd Whoop it up : Columbia recordings. Vol. 2. Consultation du 8 septembre 2011.
  19. Cf. Cd Shake 'em up : Clarence Williams 1927-29. Consultation du 8 septembre 2011.
  20. Cf. Storyville Jazz Magazine n°90 Couverture et contenus. Consultation du 8 septembre 2011.
  21. Cf. Article : A Short History of the Jazz Flute consultation du 15 septembre 2010
  22. Cf. Cuba Canta y Baila Consultation du 15 septembre 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]