Alain van Crugten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alain van Crugten
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité

Alain van Crugten (né en à Bruxelles) est un écrivain, essayiste et traducteur belge de langue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alain van Crugten est né et vit à Bruxelles. Après des études de langues germaniques, puis de langues slaves, lors desquelles il travaille avec Marian Pankowski et Claude Backvis, il se spécialise en polonais[1]. En mission de recherche à Varsovie de 1966 à 1968, il entame une thèse de doctorat. Publiée en 1970 sous le titre S. I. Witkiewicz. Aux sources d’un théâtre nouveau, elle est le premier ouvrage jamais consacré à cet important écrivain et artiste polonais. Il est nommé professeur de littérature comparée et de lettres slaves à l’Université libre de Bruxelles.

Outre Witkiewicz, dont il traduit la presque totalité des œuvres, il publie en français de nombreux auteurs polonais, néerlandais, russes, tchèques et anglais, parmi lesquels les Polonais Pankowski, Różewicz, Bruno Schulz, Gombrowicz et Mrożek, l’Anglais Robert Nye, le Tchèque Čapek et le Russe Zinoviev. En 1985 paraît sa traduction du chef d’œuvre du Flamand Hugo Claus Le Chagrin des Belges. Il fera ensuite paraître de nombreux romans et pièces de Claus, puis de l’autre grand écrivain néerlandophone de Belgique Tom Lanoye.

En 2014, il revient à la traduction du polonais avec les œuvres complètes de Bruno Schulz sous le titre Récits du treizième mois. En 2019, il remanie entièrement sa première traduction du grand roman de Witkiewicz, L'Inassouvissement, dont la première version datait de 1970.

Dans un entretien il explique ses choix de traductions " J'ai presque toujours traduit des auteurs qui jouaient avec la langue. Cela me permettait, dans une mesure évidemment restreinte, de jouer moi aussi, d'être un peu plus créatif moi aussi."[2].

En 1987 il écrit son premier texte personnel Le Catastrophiste. Il est ensuite l'auteur de pièces de théâtre, de recueils de nouvelles et de romans, dont Korsakoff, qui obtint en Belgique le Prix Rossel des Jeunes. Plusieurs de ses œuvres sont traduites en néerlandais, polonais, allemand, roumain, italien, bulgare.

Il publie également des essais dans le domaine de la littérature, de l'histoire et de la traduction littéraire.

Principaux prix et récompenses[modifier | modifier le code]

• 1986,Prix Halpérine-Kaminsky de la Société des Gens de Lettres, pour la traduction du Chagrin des Belges de Hugo Claus

• 1998 Prix Martinus-Nijhoff, pour ses traductions du néerlandais en français

• 2003 Prix Victor-Rossel des jeunes, pour le roman Korsakoff[3].

• 2003 Prix F. Denayer de l’Académie Royale de langue et de littérature française (pour l’ensemble de l’œuvre)

• 2013 Prix des Phares du Nord, pour La Langue de ma mère, traduction de Sprakeloos, de l’écrivain flamand Tom Lanoye

• 2017 Prix Laure Bataillon, pour la traduction des œuvres de fiction complètes de Bruno Schulz.

Publications[modifier | modifier le code]

Romans et nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Des Fleuves impassibles (L'Age d'Homme, 1997)
  • Spa si beau (L'Age d'Homme, 1998)
  • Personnes déplacées, (L'Age d'Homme, 2000)     
  • Korsakoff (Luce Wilquin, 2003) (Prix Rossel des Jeunes, 2004)
  • Bibardu   (Luce Wilquin, 2005)
  • STEF et autres fictions (Luce Wilquin, 2005)
  • Pourquoi pas moi ? (éd. Averbode, 2006)
  • Principessa (Luce Wilquin, 2008)
  • En étrange province (L'Age d'Homme, 2014)
  • La Rébrolution et autres histoires à demi belges (L’Age d’Homme, 2015)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Diable! (éd. L'Age d'Homme, 1993)
  • Le Catastrophiste (in : Personnes déplacées, L'Age d'Homme, 2000)
  • Le regard persan (Scènes, Bruxelles, 2000)
  • Stef  (2005) (in : Stef et Autres fictions, Luce Wilquin, 2005)
  • Coming Out , L'Age d'Homme, 2015, cinq pièces : Coming Out, Case départ, Lisez Freud, nom de Dieu !, Le Cabriolet, Don Juan et Faust
  • Bruno Schulz ou La Grande hérésie ( éd. du CEP, 2015)

Principales Traductions[modifier | modifier le code]

  • Stanisław Ignacy Witkiewicz, Théâtre Complet, 6 vol. (23 pièces), L'Age d'Homme, 1969-76
  • Stanisław Ignacy Witkiewicz, L'inassouvissement, L'Age d'Homme, 1970
  • Stanisław Ignacy Witkiewicz, L'Adieu à l'automne, L'Age d'Homme, 1972
  • Stanisław Ignacy Witkiewicz, Les 622 Chutes de Bungo, L'Age d'Homme, 1976
  • Stanisław Ignacy Witkiewicz, L'inassouvissement, avant-propos et nouvelle traduction, Noir sur Blanc, 2019
  • Marian Pankowski, Théâtre Complet, 2 vol. (8 pièces) L'Age d'Homme, 1972-1978
  • Marian Pankowski, Rudolf, L'Age d'Homme, 1982
  • Marian Pankowski, Mon Roi vaincu (théâtre), L'Age d'Homme 2003
  • Marian Pankowski, Voyage des parents de ma femme à Treblinka (théâtre), L'Age d'Homme, 2003
  • Hugo Claus, Le Chagrin des Belges, Julliard, 1985, Le Seuil, 2003
  • Hugo Claus, Honte, Acte Sud, 1987 (réd. Livre de Poche)
  • Hugo Claus, L'espadon, De Fallois,1989
  • Hugo Claus Belladonna, De Fallois, 1995
  • Hugo Claus, La Rumeur, De Fallois, 1997
  • Hugo Claus, Le passé décomposé, Le Seuil, 2000
  • Hugo Claus, Le dernier lit et autres récits, Le Seuil, 2003
  • Hugo Claus, Mort de chien, Haÿez-Lansman, 2010
  • Hugo Claus, Thyl l'Espiègle (série télévisée, 5 épisodes)
  • Tom Lanoye, Méphisto for ever éd. Lanoye & Toneelhuis, 2007
  • Tom Lanoye, Atropa, La vengeance de la paix, éd. Lanoye & Toneelhuis,, 2008
  • Tom Lanoye, La Langue de ma mère La Différence, 2011)
  • Tom Lanoye, Sang et Roses et Mamma Medea, Actes Sud Papiers, 2011
  • Tom Lanoye , La forteresse Europe, La Différence, 2012
  • Tom Lanoye, Les boîtes en carton, La Différence, 2013
  • Tom Lanoye,Tombé du ciel, La Différence, 2013
  • Tom Lanoye, Troisièmes Noces, La Différence, 2014
  • Tom Lanoye, Esclaves heureux, La Différence, 2015
  • Tom Lanoye, Gaz – Plaidoyer d’une mère damnée, La Différence, 2016, Le Castor Astral, 2019
  • Tom Lanoye, Décombres flamboyants, Le Castor Astral, 2019
  • Karel Capek, Le Météore, Lausanne, Paris, L'Âge d'homme, 1975
  • Karel Capek, La Maladie blanche, La Différence, 2011
  • Bruno Schulz, Récits du treizième mois (Œuvres de fiction complètes), L'Âge d'Homme, 2014,
  • Robert Nye, Faust, Julliard,1986
  • Alexandre Zinoviev, Gaietés de Russie, Complexe, 1991
  • Joost Zwagerman: La Chambre sous-marine, Calmann-Lévy,1994
  • Thomas Rosenboom, Le danseur de tango, Stock, 2006.
  • Lot Vekemans, Sœur de, Espaces 34, 2010)
  • .Lot Vekemans, Poison, Espaces 34, 2011

Essais[modifier | modifier le code]

  • S. I. Witkiewicz - Aux sources d'un théâtre nouveau, L'Age d'homme, 1971, 385 p.
  • La Pologne au XXe siècle, Université libre de Bruxelles,1998, sous la dir. de T. Wysokińska et A. van Crugten, Bruxelles, Paris, 2001
  • Editeur des Cahiers Witkiewicz ,5 vol., L'Age d'Homme, Lausanne, 1977-1984)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. Dufour et K. Vandenborre, « Entretien avec Alain van Crugten », sur Slavica Bruxelliensia,
  2. Alain van Crugten, « Je est un autre. Est-ce vrai pour le traducteur littéraire ? », sur bon-a-tier.com, (consulté le )
  3. Jacques De Decker, « Alain van Crugten, pédaleur, traducteur, auteur. », sur Le Soir,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain van Crugten, Henri Béhar et al., Mélanges offerts à Alain van Crugten, L'Âge d'homme, 2001, 213 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]