Aile à caissons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les ailes à caissons sont un type d'ailes utilisées dans des disciplines sportives de traction telles que le kitesurf, le snowkite, le kite buggy, ou de vol telles que le parapente, le speedriding.

Elles diffèrent principalement des ailes à boudins par leur mise en œuvre, ne se gonflant qu'à la force du vent. La pression interne est donc égale ou légèrement supérieure à la pression atmosphérique. Par opposition, les ailes à boudins nécessitent une mise en pression beaucoup plus élevée à l'aide d'une pompe, afin d'assurer la rigidité du profil.

On distingue principalement deux catégories d'ailes à caissons :

  • les ailes à caissons ouverts
  • les ailes à caissons fermés

Ailes à caissons ouverts[modifier | modifier le code]

Le bord d'attaque de l'aile (bord que le vent atteint en premier) présente une rangée d'ouvertures. La pression interne est donc subordonnée à la force du vent. Le profil reste ainsi rigide tant que le vent s'engouffre dans les caissons. L'avantage d'un tel système est que la voile ne développe plus de puissance dès qu'elle est correctement posée, les caissons se vidant de leur air. Ce design simple et robuste apporte une autonomie et une solidité appréciables notamment dans le cas d'une pratique terrestre. L'inconvénient majeur des ailes à caissons ouverts et qu'elles sont difficilement utilisables pour une pratique marine, l'eau s'engouffrant dans les caissons en cas de chute de l'aile, empêchant son redécollage et mettant en danger le pratiquant.

Ailes à caissons fermés (ou ailes à caissons marins)[modifier | modifier le code]

Elles sont l'évolution marine des ailes à caissons ouverts. Les entrées de la plupart des caissons sont fermées sur le bord d'attaque, mais certains caissons sont équipés de clapets anti-retour permettant au vent de remplir les caissons pour assurer au profil sa rigidité. Une fois remplis d'air, les manchons textiles en spi se referment, empêchant la pression interne de s'échapper et (dans une certaine mesure) l'eau de rentrer.

On distingue encore deux types d'ailes à caissons fermés sur le marché des ailes de kite :

  • Les ailes en arche, reliées aux lignes du pilote par ses 2 extrémités (ou oreilles), de part et d'autre de son envergure. Ce système est reconnu pour sa simplicité de mise en œuvre et de réglage.
  • Les ailes bridées, reliées aux lignes du pilote par un système de bridage destiné à répartir la traction sur de nombreux points de l'aile. Ce système permet un réglage plus fin du profil, un ratio de surface projetée plus élevée qu'une aile en arche et enfin un redécollage facilité, notamment quand l'aile tombe sur son bord d'attaque.