Afghan War Diary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme Afghan War Diary (littéralement, « Journal de la guerre afghane ») ou The War Logs (littéralement, « Les Journaux de la guerre ») désigne un ensemble de journaux (logs) publiés à l'interne par les forces armées des États-Unis, journaux qui documentent le déroulement de la guerre en Afghanistan depuis 2001. Ils furent rendus publics par WikiLeaks le 25 juillet 2010[1],[2], lequel a remis copie des 91 731 documents, durant une période allant de janvier 2004 à décembre 2009, à différents journaux, The Guardian, The New York Times et Der Spiegel, qui ont chacun publié différents rapports la même journée par entente mutuelle[3]. La plupart des documents étaient classés peu sensibles selon The New York Times[2]. La fuite, l'une des plus importantes de l'histoire militaire des États-Unis[4], a révélé des informations sur les morts de civils, l'augmentation des attaques talibanes et les supposées participations du Pakistan et de l'Iran dans les attaques talibanes[1],[5]. WikiLeaks n'a pas révélé la source de la fuite[2], mais les autorités militaires américaines affirment qu'il s'agit de Bradley Manning[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Matthias Gebauer, John Goetz, Hans Hoyng, Susanne Koelbl, Marcel Rosenbach et Gregor Peter Schmitz, « Explosive Leaks Provide Image of War from Those Fighting It », Der Spiegel,‎ 25 juillet 2010 (lire en ligne)
  2. a, b et c (en) « Piecing Together the Reports, and Deciding What to Publish », The New York Times,‎ 25 juillet 2010 (lire en ligne)
  3. (en) « Afghanistan war logs: How the Guardian got the story », The Guardian,‎ 25 juillet 2010 (lire en ligne)
  4. (en) Nick Davies et David Leigh, « Afghanistan war logs: Massive leak of secret files exposes truth of occupation », The Guardian,‎ 25 juillet 2010 (lire en ligne)
  5. (en) « Afghan war log leak: Around the web », CBC News,‎ 26 juillet 2010 (lire en ligne)
  6. (en) « Leak of Afghan war logs condemned », CBC News,‎ 26 juillet 2010 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]