Adam Kraft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adam Kraft
Adam Kraft

Adam Kraft (né à Nuremberg, entre 1455 et 1460, mort à Schwabach janvier 1509) est un sculpteur franconien médiéval parfois comparé au Bourguignon Claus Sluter pourtant de plusieurs dizaines d'années son aîné.

Vie[modifier | modifier le code]

On ne sait que peu de sa vie. Il était le fils d'un menuisier et passait sa vie presque entière à Nuremberg, sauf pendant son tour du compagnonnage, qui le menait à Ulm et Strasbourg. Il s'est marié deux fois, mais n'avait pas d'enfants. Bien qu'il avait assez de commandes, il avait des problèmes financiers pour toute la vie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a marqué de son empreinte toutes les églises de Nuremberg. Le style de ses débuts, caractéristique du gothique tardif, se reconnaît à des figures très expressives aux draperies tumultueuses, enluminées de reliefs décoratifs luxuriants. Il évolua vers d'avantage de clarté, et ses œuvres tardives, plus monumentales, marquent des poses arrondies et mesurées.

Son premier grand ouvrage important, créé en 1490-92, est une sorte d'èpitaphe, le « Schreyer-Landauer-Epitaph », qui était fondé par les patriciens nurembourgeois Sebald Schreyer et Matthäus Landauer. L'épitaphe, qui se retrouve à la façade du chœur oriental de St. Sébald à Nuremberg, se compose de trois tableaux en pierre en relief (comme un triptyque) et montre quelques scènes de la passion du Christ.

Peu après, Kraft a créé son ouvrage le plus célèbre : le « Sakramentshaus » dans le chœur de St. Laurent à Nuremberg. C'est une formation svelte et filigrane en pierre de plus de vingt mètres de haut. Il dessine une tour avec des traceries et pinacles délicats et avec des sculptures du soir du jeudi saint, la crucifixion et la résurrection du Christ. Le Sakramentshaus est basé de trois sculptures, dont une est reconnue communément comme un autoportrait de l'artiste (voir image à droite).