Aller au contenu

Abdoul Abdouraguimov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Abdoul Abdouraguimov
Abdoul Abdouraguimov
Fiche d’identité
Nom complet Abdoul Moukhajirovitch Abdouraguimov
Surnom Lazy King
Nationalité

Naissance (28 ans)
Nizhnii Dzhengutai, Daghestan, Russie
Style Lutte/Jiu-Jitsu bresilien
Équipe Delariva Nantes / MMA FACTORY / FMC PERFORMANCE CENTER
Taille 1.78
Catégorie Poids mi-moyens
Palmarès en MMA
Combats 020
Victoires 018
Défaites 001
Sans décision 001
Titres obtenus Contenders 33 / 100% Fight 29 / Capital Fight / Hit FC 4 / SHC / Brave Combat Federation Welterweight Champion / ARES Fighting Championship Welterweight Champion / ARES Fighting Championship Middleweight Champion

Abdoul Abdouraguimov , né le dans la ville de Nizhny Dzhengutay au Daghestan, est un pratiquant français et russe d'arts martiaux mixtes[1] et ceinture noire de Jiu-jitsu brésilien . Il est issu de l'ethnie Koumyk. Il est l'actuel champion welterweight de l'ARES Fighting Championship.

Il représente le club de jiu-jitsu Brésilien De la riva Nantes et le MMA Factory. Il combat actuellement dans l'organisation Ares FC.

Actuellement classé 35e Middleweight mondial, il est aussi classé au 71e rang mondial des Welterweights, sa catégorie d'origine selon le site fightmatrix.com[2]. En mars 2023, il a annoncé avec son préparateur physique Clément Marcou être prêt à combattre chez les Lightweights[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

À l'âge de 14 ans en 2009, il quitte la Russie. Après un passage par l'Allemagne, il arrive en France, à Nantes plus précisément à la Harlière, quartier Bellevue.

C'est en France qu'il découvre la lutte, puis, plus tard, le jiu-jitsu brésilien et le grappling. Il se tourne ensuite vers le MMA et commence sa carrière professionnelle en 2016.

Carrière en grappling et Jiu-jitsu Brésilien[modifier | modifier le code]

Il commence le jiu-jitsu brésilien en novembre 2014. Après seulement deux semaines, son professeur lui délivre la ceinture bleue. Dans la foulée, il gagne sa première compétition européenne avec kimono au Naga (en) Europe.

En 2015, seulement trois mois après son passage en ceinture bleue, il termine 3e du championnat d'Europe IBJJF de jiu-jitsu brésilien à Lisbonne. La même année, il gagne le Championnat d'Europe No-Gi IBJJF à Rome et le Naga Europe en grappling en catégorie Expert.

En 2016 il prend la 3e place au Abu Dhabi World Professional Jiu-Jitsu Championship.

Il est champion de France de jiu-jitsu brésilien et grappling 2015, 2016, 2017, 2018[4] et 2019. À noter qu'il est invaincu au championnat de France CFJJB depuis 2016.

Il obtient la ceinture noire de jiu-jitsu brésilien de son professeur Béto Ramos après seulement quatre ans et demi de pratique.

En novembre 2019, il gagne le NAGA (en) Europe en expert à Amsterdam. Il remporte la catégorie Super Heavy Weight ainsi que l'absolut.

Carrière en arts martiaux mixtes[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière professionnelle en novembre 2016 au tournoi Contenders 33 au 100 % Fight. Il gagne ses deux combats la même soirée par soumission dans le premier round.

Il se révèle en 2017 lors du combat pour le titre des Welterweight de l'organisation 100 % Fight contre un combattant expérimenté, invaincu dans cette organisation et ancien champion mondial du Cage Warior : Gaël Grimaud. Il remporte le combat au 2e round par soumission et devient le nouveau champion de l'organisation.

Il continue son ascension avec trois combats, tous gagnés par soumission au premier round.

En 2017, il est élu espoir de l'année[5] par le site web mma4fight.fr.

En mars 2018, il combat à l'European Beatdown pour la ceinture des Welterweight. Le combat se soldera sur un No-contest à la suite d'une erreur d'arbitrage.

En mai 2018, il affronte un vétéran UFC, Viscardi Andrade (en), pour la ceinture des poids mi-moyens de l'organisation SHC. Il gagne le combat à la décision.

En août 2018, il rejoint l'organisation Brave Combat Federation[6],[7]. Après deux victoires d'affilée, il affronte le champion en titre des Welterweight, le Jordanien Jarrah Al-Selawe à l'occasion du Brave 23 : Pride and Honor.

Il remporte le combat et devient en avril 2019, le nouveau champion du monde[8] des Welterweight de l'organisation Brave Combat Federation.

Invaincu jusque-là, il perd son premier combat en octobre 2019 contre le même Jarrah Al-Selawe.

En août 2020, il affronte l'anglais Carl booth en Suède pour le Brave CF 38. Il gagne son combat par soumission au premier round. Il enchaine avec une nouvelle victoire au premier round et par soumission en novembre 2020 contre un combattant danois, Louis Glismman.

En juillet 2021, il change de management et rejoint le MMA Factory de Fernand Lopez.

Après un an sans combattre, il affronte le brésilien Luciano Contini lors de l'évènement ARES 2 à Paris. Il s'impose une nouvelle fois par soumission en moins de deux minutes[9].

En février 2022, il affronte le brésilien Godofredo Pepey lors d'ARES 3 pour la ceinture Welterweight. Il s'impose au premier round par soumission (triangle inversé) en environ deux minutes pour ainsi devenir le champion Welterweight de l'ARES Fighting Championship[10]. En juin 2022, il bat Karl Amoussou par TKO à la fin du premier round, lors de l'ARES 7.

En janvier 2023, il monte de catégorie et affronte le polonais Rafał Haratyk chez les Middleweight lors de l'ARES FC 11. Après avoir remporté le premier round assez largement, il est dominé durant la quasi-totalité du combat, puis s'impose finalement dans la dernière minute grâce à une clé de genou en hyperextension. Il devient par ce biais le champion Middleweight de l'ARES Fighting Championship et par la même occasion le premier à posséder deux ceintures simultanément au sein de l'association[11].

En août 2023, il signe au PFL (en) et fait ses débuts dans l'organisation le au Zénith de Paris.

Palmarès en arts martiaux mixtes[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
20 combats 18 victoires 1 défaites
Par KO 2 1
Par soumission 12 0
Sur décision 4 0
Sans décision 1
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Victoire 18-1-1 Drapeau de l'Angleterre Jack Grant Décision (Partagée) PFL Europe Paris 3 5:00 Drapeau de la France Accor Arena, Paris
Victoire 17-1-1 Drapeau de l'Angleterre Brad Wheeler Soumission (étranglement arrière) PFL Europe Paris 1 2:43 Drapeau de la France Le Zénith Paris - La Villette, Paris Combat en poids intermédiaire à 180 lb (82 kg)[12].
Victoire 16-1-1 Drapeau de la Pologne Rafal Haratyk Soumission

(clé de talon)

Ares FC 11 - Ares Fighting Championship 11: Abdoul vs. Haratyk 5 4:35 Drapeau de la France Dôme de Paris - Palais des Sports, Paris Début en poids moyen. Devient le champion des poids moyens de l'ARES Fighting Championship. Soumission de la soirée[13].
Victoire 15-1-1 Drapeau de la France Karl Amoussou TKO (Doctor Stoppage) Ares FC 7: Abdoul vs. Amoussou 1 5:00 Drapeau de la France Dôme de Paris - Palais des Sports, Paris Défend le titre des poids mi-moyens de l'ARES Fighting Championship. Performance de la soirée[14].
Victoire 14-1-1 Drapeau du Brésil Godofredo Pepey (en) Soumission (étranglement triangle inversé) Ares 3 - ARES Fighting Championship 1 2:05 Drapeau de la France Dôme de Paris - Palais des Sports, Paris Devient le champion des poids mi-moyens de l'ARES Fighting Championship[15].
Victoire 13-1-1 Drapeau du Brésil Luciano Contini Soumission (étranglement arrière) Ares 2 - ARES Fighting Championship 1 1:57 Drapeau de la France Palais des sports Marcel-Cerdan, Levallois-Perret
Victoire 12-1-1 Drapeau du Danemark Louis Glismann Soumission (étranglement triangle de bras) Brave CF 44 - Brave Combat Federation 44 1 2:50 Drapeau de Bahreïn National Stadium, Riffa
Victoire 11-1-1 Drapeau du Royaume-Uni Carl Booth Soumission (étranglement Brabo) Brave CF 38 - Brave Combat Federation 38 1 4:20 Drapeau de la Suède Stockholm
Défaite 10-1-1 Drapeau de la Jordanie Jarrah Hussein Al-Silawi RTD (Corner stoppage) Brave CF 27 - Abdouraguimov vs. Al-Selawe 3 5:00 Drapeau des Émirats arabes unis Mubadala Arena, Abu Dhabi Perd le titre des poids mi-moyens de la Brave Combat Federation[16].
Victoire 10-0-1 Drapeau de la Jordanie Jarrah Hussein Al-Silawi Decision partagée Brave CF 23 - Pride & Honor 5 5:00 Drapeau de la Jordanie Martyr Rashid Al-Ziyoud Hall, Amman Devient champion des poids mi-moyens de la Brave Combat Federation[17].
Victoire 9-0-1 Drapeau du Brésil Rodrigo Cavalheiro Correia Décision Brave CF 17 - Cavalheiro vs. Abdouraguimov 3 5:00 Drapeau du Pakistan Nishtar Park Sports Concert, Lahore
Victoire 8-0-1 Drapeau des États-Unis Sidney Wheeler TKO (coups de poing) Brave 14 - Morocco 1 3:20 Drapeau du Maroc Omnisports Indoor Club of Tangier, Tanger
Victoire 7-0-1 Drapeau du Brésil Viscardi Andrade (en) Décision SHC 12 - Strength & Honor Championship 12 3 5:00 Drapeau de la Suisse Suisse Devient le champion des poids mi-moyens du Strength & Honor Championship[réf. nécessaire].
Sans décision 6-0-1 Drapeau du Liban Georges Eid No contest (Annulé par WKBMOO) EBD 3 - European Beatdown 3 1 N/A Drapeau de la Belgique Mons.arena, Mons Pour le titre des poids mi-moyens de l'European Beatdown[18].
Victoire 6-0-0 Drapeau de l'Espagne Tanauzu Ruiz Soumission (étranglement arrière) SA 1 - Slam Arena 1 1 3:31 Drapeau de l'Espagne Gran Canaria Arena, Las Palmas de Grande Canarie
Victoire 5-0-0 Drapeau de la Géorgie Aleko Sagliani Soumission (étranglement arrière) Hit-FC - Hit Fighting Championship 4 1 1:39 Drapeau de la Suisse Schinzenhof Horgen, Zurich Devient le champion des poids mi-moyens du Hit Fighting Championship[19].
Victoire 4-0-0 Drapeau de la France Nayeb Hezam Soumission (étranglement anaconda) Capital Fights 2 1 N/A Drapeau de la France Paris
Victoire 3-0-0 Drapeau de la France Gael Grimaud Soumission (étranglement triangle de bras) 100 % Fight 29 - Killer Instinct 2 4:10 Drapeau de la France Halle Georges-Carpentier, Paris Devient le champion des poids mi-moyens du 100% Fight[20].
Victoire 2-0-0 Drapeau de la France Sofiane Aïssaoui Soumission (étranglement arrière) 100% Fight: Contenders 33 1 2:21 Drapeau de la France Centre sportif Max-Rousié, Paris Finale du tournoi des poids mi-moyens du 100% Fight[21].
Victoire 1-0-0 Drapeau de l'Allemagne Adrien Moreira Soumission (étranglement anaconda) 100% Fight: Contenders 33 1 2:57 Drapeau de la France Centre sportif Max-Rousié, Paris Demi-finale du tournoi des poids mi-moyens du 100% Fight[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Clément Marcou, « Vidéo », (consulté le )
  2. (en) « Abdoul Abdouraguimov profile », sur Tapology (consulté le ).
  3. « Live entre Abdoul Abdouraguimov et son prepateur », sur YouTube (consulté le ).
  4. Ouest-France, « « Sinistro » Abdouraguimov, le fauve qui rêvait d'une cage », sur Ouest-France.fr, (consulté le ).
  5. « Award du MMA Francophone 2017 : découvrez les noms des lauréats… | MMA4Fight » (consulté le ).
  6. (en) Conan Altatis Mainam, « Undefeated French fighter Abdoul Abdouraguimov joins Brave CF », sur CONAN Daily, (consulté le ).
  7. (en) « Championship rematch headlines Brave CF 27 in Abu Dhabi », sur MMA Junkie, (consulté le ).
  8. (en) Conan Altatis Mainam, « Undefeated French-Russian MMA fighter Abdoul Abdouraguimov is new Brave CF Welterweight World Champion », sur CONAN Daily, (consulté le ).
  9. « MMA Ares 2 : Victoire expéditive de Abdouraguimov » (consulté le ).
  10. (en-US) « Video: 'Lazy King' hits title-winning inverted triangle armbar, hangs upside down to celebrate », sur MMA Junkie, (consulté le ).
  11. « Abdoul Abdouraguimov couronné double champion du ARES FC » (consulté le ).
  12. « Abdoul Abdouraguimov vs. Brad Wheeler », Tapology, (consulté le )
  13. « Abdoul Abdouraguimov vs. Rafal Haratyk », Tapology, (consulté le )
  14. « Abdoul Abdouraguimov vs. Karl Amoussou », Tapology, (consulté le )
  15. « Abdoul Abdouraguimov vs. Godofredo Pepey », Tapology, (consulté le )
  16. « Abdoul Abdouraguimov vs. Jarrah Hussein Al-Silawi II », Tapology, (consulté le )
  17. « Jarrah Hussein Al-Silawi vs. Abdoul Abdouraguimov », Tapology, (consulté le )
  18. « Georges Eid vs. Abdoul Abdouraguimov », Tapology, (consulté le )
  19. « Abdoul Abdouraguimov vs. Aleko Sagliani », Tapology, (consulté le )
  20. « Gael Grimaud vs. Abdoul Abdouraguimov », Tapology, (consulté le )
  21. « Abdoul Abdouraguimov vs. Sofiane Aïssaoui », Tapology, (consulté le )
  22. « Abdoul Abdouraguimov vs. Adrian Moreira », Tapology, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative au sportVoir et modifier les données sur Wikidata :