Abbaye Notre-Dame-de-la-Paix de Chimay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abbaye de Chimay)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Abbaye Notre-Dame de Scourmont.

Abbaye Notre-Dame-de-la-Paix
image de l'abbaye
L'abbaye Notre-Dame de la Paix

Nom local Trappistines de Chimay
Diocèse Tournai
Patronage Notre-Dame
Fondation 1919
Dissolution Abbaye vivante
Abbayes-filles Abbaye de Koningsoord (Pays-Bas)
Congrégation Moniales cisterciennes
Période ou style XXe siècle

Coordonnées 50° 01′ 00″ nord, 4° 19′ 00″ est
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Commune Chimay

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

(Voir situation sur carte : Hainaut)
Abbaye Notre-Dame-de-la-Paix

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Abbaye Notre-Dame-de-la-Paix

L'abbaye Notre-Dame-de-la-Paix est un monastère de moniales cisterciennes-trappistines, situé à Chimay, en Belgique. Fondée en 1919, au départ de la chaussée de Trélon, à la sortie de la ville de Chimay, dans la province de Hainaut, l’abbaye comprend aujourd’hui une douzaine de moniales.

Origine et histoire[modifier | modifier le code]

L’ancienne abbaye cistercienne de Gomerfontaine, fondée en 1209 à Trie-la-Ville (Diocèse de Rouen), dans l’Oise, est fermée en 1792 : les moniales sont dispersées. Une communauté se reforme à Nesle en 1802. Le groupe s’agrandissant la communauté se déplace pour s’installer à Saint-Paul-aux-Bois (diocèse de Soissons), dans l’Aisne en 1816.

La loi anticléricale de 1905 conduit en 1904, par anticipation, des moniales cisterciennes françaises à l’exil en Belgique. Elles se fixent d’abord à Fourbechies, puis s'installent, en 1919, à Chimay. En 1925, elles y font construire des bâtiments plus adaptés à un style de vie monastique. L'abbaye allie l'architecture moderne au plan traditionnel des maisons de l'ordre cistercien[1].

En 1937, les moniales fondent l’abbaye de Koningsoord, aux Pays-Bas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joseph Delmelle, Abbayes et béguinages de Belgique, Rossel Édition, Bruxelles, 1973, p. 56.

Articles connexes[modifier | modifier le code]