6e division SS de Montagne Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec 6e division de montagne (Allemagne).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 6edivision.
6e Division SS de Montagne Nord
6. SS-Gebirgs-Division „Nord“
image illustrative de l’article 6e division SS de Montagne Nord

Création Juin 1941
Dissolution Mai 1945
Pays Flag of the German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Flag of the Schutzstaffel.svg Waffen-SS
Type Division SS
Guerres Seconde Guerre mondiale
Commandant Liste des commandants

La 6e division SS de Montagne Nord (en allemand 6. SS-Gebirgs-Division „Nord“) est l'une des divisions de montagne des Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

La Division SS de Montagne Nord (SS-Gebirgs-Division „Nord“) est créée en septembre 1942 à partir du SS-Kampfgruppe Nord. Le numero 6 n'est ajouté que le 22 octobre 1943[1].

La division participe aux tentatives de couper la voie ferrée reliant le port de Mourmansk à la Russie centrale. Elle passe ensuite au front de Carélie où elle tente, aux côtés des forces finnoises, de repousser l'offensive de l'Armée rouge du printemps 1944. Après l'armistice russo-finnois (10 septembre 1944), la division bat en retraite vers la Norvège. Elle réussit néanmoins à stopper l'avance des soviétiques avec l'aide du cuirassé Tirpitz qui l'appuie de son artillerie, avant d'être transférée en Allemagne.

La division est affectée à l'opération Nordwind en Alsace, puis elle est réorganisée dans le Palatinat. Elle combat ensuite la 1reArmée française dans la poche de Colmar, puis à Stuttgart, avant de se retirer en Autriche où elle se rend aux troupes françaises[2]. La division compte cinq chevaliers de la Croix de fer:

  • Le SS Sturmbannfûhrer Gottlieb Renz, en septembre 1944.
  • Le SS Obergruppenfûhrer Friedrich Wilhelm Krûger, commandeur de la division, le 22 octobre 1944.
  • Le SS Gruppenfûhrer Karl Brenner, commandeur de la division, le 24 janvier 1945.
  • Le SS Untersturmfûhrer Hans Mayer, le 30 avril 1945.

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Laponie, Carélie, Alsace, Palatinat, Wurtemberg.

Commandants[modifier | modifier le code]

Liste des commandants de la division[3] :

Sources[modifier | modifier le code]

  1. (de) Georg Tessin, Verbände und Truppen der deutschen Wehrmacht und Waffen-SS im Zweiten Weltkrieg, volume 3, Frankfort, E.S. Mittler und Sohn, , 316 p. (ISBN 3-7648-0941-8), p. 44
  2. François Duprat. Les campagnes de la Waffen SS, vol.2; p.115-117. Ed. Les sept couleurs.1973, Evreux.
  3. (de) « SS-Gebirgs-Division Nord », sur bundesarchiv.de (consulté le 4 juin 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]