6e division SS Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis 6. SS-Gebirgs-Division Nord)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6e division SS « Nord »
Appellation allemande :
6. SS-Gebirgs-Division « Nord »
Image illustrative de l’article 6e division SS Nord
Emblème de la division.

Création Juin 1941
Dissolution Avril 1945
Pays Flag of Germany (1935–1945).svg Allemagne
Branche Flag of the Schutzstaffel.svg Waffen-SS
Type Division SS
Guerres Seconde Guerre mondiale
Commandant Liste des commandants

La 6e division SS « Nord » ou la division « Nord » (appellation allemande : la 6. SS-Gebirgs-Division « Nord », ce qui signifie en français : la « 6e division SS de montagne « Nord ») est l'une des 38 divisions de la Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale.

Elle est créée sur ordre d’Heinrich Himmler du , à partir d’unités de la Waffen-SS (du SS-Kampfgruppe « Nord ») alors stationnées en Norvège[1].

Elle a été la seule division SS à combattre au-delà du cercle polaire arctique. En tant que SS-Kampfgruppe « Nord », elle était stationnée en Finlande et dans le Nord de la Russie de juin à . Elle a combattu en Carélie jusqu'à l'armistice de Moscou de  ; elle a ensuite quitté la Finlande pour l'Alsace dans le cadre de l'opération Nordwind, et y a subi de lourdes pertes. Début avril 1945, elle a été détruite par les forces américaines près de Büdingen, dans le Centre de l'Allemagne[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La SS-Gebirgs-Division « Nord » est créée en à partir du SS-Kampfgruppe « Nord ». Le numéro 6 n'est ajouté que le [3].

La division participe aux tentatives de couper la voie ferrée reliant le port de Mourmansk à la Russie centrale. Elle passe ensuite au front de Carélie où elle tente, aux côtés des forces finnoises, de repousser l'offensive de l'Armée rouge du printemps 1944. Après l'armistice russo-finnois (), la division bat en retraite vers la Norvège. Elle réussit néanmoins à stopper l'avance des Soviétiques avec l'aide du cuirassé Tirpitz qui l'appuie de son artillerie, avant d'être transférée en Allemagne.

La division est affectée à l’opération Nordwind en Alsace, puis elle est réorganisée dans le Palatinat. Elle combat ensuite la 1re armée française à Stuttgart, avant de se retirer en Autriche où elle se rend aux troupes françaises[4].

La division a compté quatre chevaliers de la croix de fer :

  1. Le Sturmbannführer Gottlieb Renz, en  ;
  2. L’Obergruppenführer Friedrich-Wilhelm Krüger, commandant de la division du au , décoré le  ;
  3. Le Gruppenführer Karl-Heinrich Brenner, commandant de la division, le .
  4. L’Untersturmführer Hans Mayer, le .

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Laponie, Carélie, Alsace, Palatinat, Wurtemberg.

Commandants[modifier | modifier le code]

Liste des commandants de la division[1] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de)/(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en allemand « 6. SS-Gebirgs-Division „Nord“ » (voir la liste des auteurs) et en anglais « 6th SS Mountain Division Nord » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (de) « 6. SS-Gebirgs-Division Nord RS 3-6 1941-1943 bearbeitet von Elfriede Frischmuth Koblenz April 2008 », sur bundesarchiv.de (consulté le 4 juin 2016).
  2. Baxter, p. 5.
  3. (de) Georg Tessin, Verbände und Truppen der deutschen Wehrmacht und Waffen-SS im Zweiten Weltkrieg, vol. 3, Frankfort, E.S. Mittler und Sohn, , 316 p. (ISBN 3-7648-0941-8), p. 44.
  4. François Duprat, Les Campagnes de la Waffen-SS, vol. II, Évreux, Les Sept Couleurs, , p. 115-117.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ian Baxter, 6th SS Mountain Division Nord at War 1941-1945

Articles connexes[modifier | modifier le code]