38. SS-Grenadier-Division Nibelungen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 38e division.

38. SS-Grenadier Division Nibelungen
38e division SS de grenadiers Nibelungen
Image illustrative de l’article 38. SS-Grenadier-Division Nibelungen

Création
Dissolution
Pays Flag of the German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Flag of the Schutzstaffel.svg Waffen-SS
Type Division SS
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 38. SS-Grenadier Division Nibelungen (en français : « 38e division SS de grenadiers Nibelungen »), était l’une des trente-huit divisions de la Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale. Créée dans les derniers jours de la Seconde Guerre mondiale par l'intégration des cadets de la Junker-Schule de Bad Tölz, il s'agit de la dernière division SS constituée lors du conflit. Cette division a eu des effectifs bien inférieurs à ceux d'une division classique (environ 3 600 hommes) et eut une faible efficacité au combat.

Histoire[modifier | modifier le code]

La division est constituée le 27 mars 1945 avec des étudiants et le personnel de la Junker-Schule de Bad Tölz. L'unité devait à l'origine être nommée à l'origine SS-Junkerschule Bad Tölz mais le nom de 38. SS-Grenadier-Division Nibelungen a finalement été choisi par Richard Schulze-Kossens. Elle n'a jamais réellement eu l'effectif d'une division mais plus d'une brigade (6 000 hommes).

Le 24 avril 1945, elle est intégré dans le XIII. SS-Armeekorps sur le front du Danube. La Nibelungen était chargée de tenir l'aile ouest de Kelkheim jusqu'à Vohburg. Mais la ligne de front qu'elle doit tenir s'avère trop longue pour ses effectifs et la division se replie le 26 avril sur un front plus petit qu'elle tient jusqu'au 28 avril. Le lendemain, la division se replie au-delà de l'Isar et se positionne au sud de Landshut en subissant d'importantes pressions sur ses flancs. Le 30, la division continue sa retraite et s'installe sur une ligne défensive au nord-ouest de Pastetten. Le 1er mai, l'unité amorce une longue retraite jusqu'à Wasserburg. La 20th Armored Division perce totalement le front tenu par la division le 2 mai, l'obligeant à retraiter jusqu'à Chiemsee. Les restes de la division se regroupent à l'ouest d'Oberwössen et établissent une nouvelle ligne défensive. La division montre une résistance acharnée jusqu'au cessez-le-feu du 5 mai 1945. Le 8 mai 1945 la division se rend aux Américains.

Liste des commandants successifs[modifier | modifier le code]

Début Fin Grade Nom
1er mars 1945 15 mars 1945 SS-Standartenführer Hans Kempin (de)
6 avril 1945 9 avril 1945 SS-Obersturmbannführer Richard Schulze-Kossens
? avril 1945 ? avril 1945 SS-Gruppenführer Heinz Lammerding
? avril 1945 ? avril 1945 SS-Obergruppenführer Karl von Oberkamp (en)
12 avril 1945 8 mai 1945 SS-Standartenführer Martin Stange (es)

Heinz Lammerding et Karl von Oberkamp ont été nommés tous les deux commandant de la division mais n'ont jamais réellement eu le temps d'effectuer un commandement sur l'unité, n'ayant pas exercé leur fonction suffisamment longtemps.

Ordres de batailles[modifier | modifier le code]

  • SS-Panzergrenadier-Regiment 95 (I.-III.)
  • SS-Panzergrenadier-Regiment 96 (I.-IV.)
  • SS-Artillerie-Regiment 38 (I., II., 5. et 6.)
  • SS-Panzerjäger-Abteilung 38
  • SS-Pionier-Abteilung 38
  • SS-Flak-Abteilung 38
  • SS-Nachrichten-Abteilung 38
  • SS-Ausbildungs und Ersatz-Abteilung 38
  • SS-Polizei-Bataillon Siegling
  • SS-Wirtschafts-Bataillon 38

Anecdote[modifier | modifier le code]

L'acteur Hardy Krüger, qui a souvent interprété des rôles de militaire allemand, a été incorporé dans cette division alors qu'il n'avait que 17 ans.

Voir aussi[modifier | modifier le code]