18 Happenings in Six Parts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Qu'est-ce que le Happening ?[modifier | modifier le code]

18 Happenings in Six Parts est le premier happening, produit pour la première fois en 1959 à New York par Allan Kaprow.

Ce terme de « happening », littéralement « ce qui est en train de se produire », fut employé par l'artiste pour expliquer un rituel le mettant en scène et impliquant la participation du public. Le « happening » est l'héritier des provocations artistiques des artistes du dadaïsme et des expériences multidisciplinaires des artistes du surréalisme. Le mot vient de l'anglais "to happen" qui signifie se produire, il est introduit pour la première fois dans la langue française en 1964. Il désigne une action artistique, une forme d'art éphémère de type événementiel.

C'est Allan KAPROW lui-même qui employa ce terme lors d'un pique-nique dans la ferme de Georges SEGAL en 1957 afin de désigner les pièces/pratiques artistiques qui s'y déroulaient. Malgré cela, ce terme apparaît en hiver 1958 dans le magazine Anthologist avec les propres mots d'Allan KAPROW.

La particularité du Happening c'est qu'il inclue le public d'une manière nouvelle. En effet, le public devient un intervenant dans l'action artistique et non plus un spectateur. Il est important pour KAPROW de créer avec le public qu'il fait participer. Les Happenings sont des œuvres uniques car le public est différent à chaque représentation ce qui inclue un part de spontanéité et d'improvisation.

Le déroulement du 18 Happenings in Six Parts[modifier | modifier le code]

Le 18 Happenings in Six Part, fut présenté pour la première fois en 1959 à la Galerie Reuben à New York, elle inaugure le Happening.

Kaprow envoya des invitations au public, précisant bien que ce dernier était partie prenante de l'événement. L'événement utilisait plusieurs salles dans la galerie Reuben. Dans ces salles, des chaises et places étaient disposées dans plusieurs directions, forçant le public à voir le spectacle de façon disparate. L'espace était parcouru d'éclairages de couleur et de miroirs qui renforçaient la complexité de l'environnement. La performance était divisée en six parties, chacune comportant trois événements. Il y avait le son d'une cloche pour séparer les événements, et les instructions données au public consistaient essentiellement à changer de salle. Les acteurs présentaient des scènes fragmentées, jouant de la musique, dansant, brandissant des panneaux, etc. Kaprow avait précisé que ces actions ne signifiaient rien, pour ce qui concerne l'artiste en tous cas. De même, le terme happening ne servait qu'à repérer une chose spontanée et fortuite, même si cette œuvre avait nécessité des répétitions importantes, et que les participants suivaient des instructions précises[1].

Son importance dans l'Histoire de l'art[modifier | modifier le code]

Les théoriciens de l'art classent le Happening comme une des premières pratiques d'art action. Cette œuvre a connu un grand succès ce qui poussa la directrice, Anita Reuben, de la galerie portant le même nom, à demander à Allan KAPROW de rédiger un ouvrage documentant cette nouvelle forme d'art, comme un "manifeste" de l'Happening. Cela donne lieu à la rédaction d'un ouvrage nommé Assemblage, Environment and Happenings, en 1966.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • 18 HAPPENINGS EN 6 PARTIES, sur universalis
  • Auteur inconnu, Allan KAPROW, Maison des Arts de Lyon, 2010, URL : http://www.mac-lyon.com/static/mac/contenu/fichiers/artistes/notices_collec/kaprow.pdf
  • Julia E. ROBINSON, Reuben Gallery, collection Grove Art Online, publié en ligne le 24 Février 2010, URL : http://www.oxfordartonline.com
  • Hervé VANEL, (professeur d'histoire de l'art contemporain à l'université de Brown, Rhode Island), « 18 HAPPENINGS EN 6 PARTIES (A. Kaprow) », in Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 mars 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/18-happenings-en-6-parties/
  • Jacques DONGUY, « KAPROW ALLAN - (1927-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 mars 2018. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/allan-kaprow
  • François PLUCHART, « HAPPENING », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 mars 2018. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/happening/

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roselee Goldberg, La Performance, du futurisme à nos jours,, Thomas & Hudson / l'univers de l'art (ISBN 978-2-87811-380-8), p. Chap 6 L'art vivant de 1933 aux années 1970 / 18 Happenings ine 6 Parts