Świecko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Świecko
Świecko
Panneau d'entrée du village
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région
(Voïvodie)
Lubusz
District
(Powiat)
Słubice
Commune
(Gmina)
Słubice
Code postal 69-100[1]
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 95
Immatriculation FSL
Démographie
Population 198 hab. (est. 2011)
Géographie
Coordonnées 52° 18′ nord, 14° 36′ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Świecko

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Świecko

Świecko (prononciation polonaise: [ˈɕfʲɛt͡skɔ] ) est un village polonais de la gmina de Słubice dans la powiat de Słubice de la voïvodie de Lubusz dans l'ouest de la Pologne[2].

Il se situe à environ 6 kilomètres au sud de Słubice (siège de la gmina et de la powiat), 66 kilomètres au sud-ouest de Gorzów Wielkopolski (capitale de la voïvodie) et 74 kilomètres au nord-ouest de Zielona Góra (siège de la diétine régionale).

Le village comptait approximativement une population de 198 habitants en 2011.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mémorial du camp d'éducation par le travail de Świecko.

Au cours du deuxième partage de la Pologne en 1793, le village est annexé par le Royaume de Prusse sous le nom de Schwetig. (voir Évolution territoriale de la Pologne)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, de 1940 à 1945, l'Allemagne nazie a construit un Camp d'éducation par le travail "Oderblick" (Vue de l'Oder) à Świecko, dans lequel il y avait une moyenne de 480 personnes de différentes nationalités[3],[4]. Le 3 novembre 1941 en raison du manque d'assainissement et des lourdes conditions de vie apparue rapidement une épidémie de typhoïde et de diarrhée. Le camp a été fermé pour raison sanitaire, et le 7 mai 1942, le camp est rouvert, a déclaré le chef de la Gestapo de Francfort-sur-l'Oder; le SS-Sturmbannführer Reinhard Wolf. À partir du 1er juin 1944, les femmes sont aussi acceptées dans ce camp.

Après la Seconde Guerre mondiale, avec la mise en œuvre de la ligne Oder-Neisse qui fait reculer vers l'ouest le frontières de l'Allemagne, le village retourne à la République populaire de Pologne. La population d'origine allemande est expulsée et remplacée par des polonais.

De 1975 à 1998, le village appartenait administrativement à la voïvodie de Gorzów.

Depuis 1999, il appartient administrativement à la voïvodie de Lubusz

Références[modifier | modifier le code]