Éditions Otava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Éditions Otava
logo de Éditions Otava
illustration de Éditions Otava
Le siège d'Otava à Helsinki en 2006 lors du 100e anniversaire du bâtiment de style Jugend.

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Osakeyhtiö (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Uudenmaankatu 10
Immeuble d'Otava (d), HelsinkiVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Otava-konserni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web otava.fiVoir et modifier les données sur Wikidata

Les éditions Otava (Kustannusosakeyhtiö Otava) sont le deuxième éditeur de livres en finlande. Les Éditions Otava appartiennent au groupe Otava (fi).

Historique[modifier | modifier le code]

Fondées en 1890, par Hannes Gebhard et Eliel Aspelin-Haapkylä pour publier de la littérature finlandaise[1].

En 1893, Alvar Renqvist en devient le directeur et en sera la personne la plus importante à ses débuts[2].

Ses descendants dont le nom sera finnicisé en Reenpää on continué son œuvre si bien qu'en dépit de sa taille Otava reste une entreprise familiale.

La construction du siège au centre d'Helsinki est terminé en 1906. En 1908, Otava se lance dans la presse typographique et en 1916 elle imprime des magazines dont le premier est Suomen Kuvalehti, qui parait encore à un rythme hebdomadaire[1]. De 1945 à 1991, la société est cotée à la bourse d'Helsinki. En 1955, Otava ouvre une nouvelle imprimerie à Keuruu. Dans les années 1960, Otava fait face à de graves difficultés financières dont elle survit grâce à une rationalisation de ses activités. En 1998, elle achète son concurrent WSOY.

Publications[modifier | modifier le code]

Les éditions Otava publient plus de 400 nouveaux titres par an. Elles ont publié de nombreux auteurs finlandais majeurs comme Frans Eemil Sillanpää, Eino Leino, Paavo Haavikko, Pentti Saarikoski et Laila Hirvisaari.

Otava est aussi le premier éditeur d'encyclopédies en Finlande.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Olli Reenpää », EY Family Business Yearbook, Otava Ltd, (consulté le 13 juin 2016)
  2. (en) George C. Schoolfield, Helsinki of the Czars: Finland's Capital, 1808–1918, Columbia, South Carolina, Camden House, coll. « Studies in Scandinavian literature and culture », (ISBN 9781571130266)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]