Édith Maruéjouls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Édith Maruéjouls-Benoit, née le , est une docteure en géographie française. Elle est spécialiste de la géographie du genre. Elle crée, en 2014, le bureau d’études L’ARObE (Atelier Recherche OBservatoire Égalité) spécialisé sur les questions d’égalité dans l’espace public, la cour d’école et les loisirs des jeunes[1],[2],[3],[4]. Elle est également membre active du conseil scientifique de l'association "Genre et ville[5]".

Parcours[modifier | modifier le code]

Après un DEA de sociologie obtenu en 1997, Édith Maruéjouls a travaillé, pendant dix-huit ans, pour des collectivités territoriales comme experte des politiques de jeunesse et de l'égalité de genre dans l'espace. Elle est ensuite contactée, par le milieu universitaire, pour participer à la création du réseau "Mixité, Parité, Genre", qui travaille sur les inégalités de genre liées aux loisirs. Le Conseil Régional d’Aquitaine lui propose de soutenir une thèse sur les équipements publics sous l’angle du genre[6]. En , elle soutient sa thèse de doctorat, "Mixité, égalité et genre dans les espaces du loisir des jeunes. Pertinence d’un paradigme féministe[7]", à l'université Bordeaux-Montaigne sous la direction de Guy Di Méo[8]. Elle est élue "personnalité de l’année", en 2019, par Les Défis urbains[9].

Publications[modifier | modifier le code]

Édith Maruéjouls
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (46 ans)
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
  • "Loisirs des jeunes dans le secteur public : comment éviter l’exclusion des filles ?", Mixité, Parité, genre dans les métiers de l’animation, L’Harmattan, Paris, 2006, p. 115-122.
  • "La Mixité à l’épreuve du loisir des jeunes dans trois communes de Gironde", Agora Débats Jeunesse, n°59, INJEP, , p.79-91[10].
  • "La Pratique sportive révélatrice des inégalités femmes/hommes", Sportives, jeux et enjeux, n° 112, Université des femmes, juillet/, Belgique, p. 9-14.
  • "Filles/garçons : l'offre de loisirs – Asymétrie des sexes, décrochage des filles et renforcement des stéréotypes", avec Yves RAIBAUD, Ville école intégration, n°167, Sceren CNDP-CRDP, , p. 86-91[11].
  • "La Budgétisation sensible au genre", avec Yéléna Perret, Profession Banlieue, n°34, , Saint-Denis[12].

Récompense[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cécile Bouanchaud, « Dans les cours de récréation, les filles sont invisibilisées », sur Le monde, (consulté le 2 novembre 2018)
  2. Emilie Brouze, « Egalité filles/garçons : et si on effaçait les terrains de foot des cours de récré ? », sur L'obs, (consulté le 2 novembre 2018)
  3. Margaux Lacroux, «Dès l’école, le mélange entre filles et garçons n’est pas la norme», sur Libération, (consulté le 2 novembre 2018)
  4. Ariane Bernard, « Comment lutter efficacement contre le harcèlement de rue ? », sur .les inrocks.com, (consulté le 2 novembre 2018)
  5. « Bureau et membres active-f-s | » (consulté le 18 octobre 2020)
  6. « "La ville comme espace genré" : entretien avec Édith Maruéjouls », sur Observatoire du design urbain, (consulté le 18 octobre 2020)
  7. Édith Maruéjouls-Benoit, Mixité, égalité et genre dans les espaces du loisir des jeunes : pertinence d'un paradigme féministe, Bordeaux, Université Michel de Montaigne - Bordeaux III, , 379 p. (lire en ligne)
  8. « Mixité, égalité et genre dans les espaces du loisir des jeunes : pertinence d'un paradigme féministe », sur theses.fr (consulté le 2 novembre 2018)
  9. « Paroles de géographe n°17 : Le genre dans l’espace public », sur Le Blog du CAUE 34, (consulté le 18 octobre 2020)
  10. Édith Maruéjouls, « La mixité à l’épreuve des loisirs des jeunes dans trois communes de Gironde », Agora débats/jeunesse, vol. 3, no 11,‎ , p. 79-91 (ISSN 1268-5666, lire en ligne, consulté le 2 novembre 2018)
  11. Édith Maruéjouls-Benoit et Yves Raibaud, « Filles/garçons: l’offre de loisirs - Asymétrie des sexes, décrochage des filles et renforcement des stéréotypes. », VIE, Sceren CNDP-CRDP, no 167,‎ , p. 86-91 (lire en ligne)
  12. « La budgétisation sensible au genre », sur Profession Banlieue (consulté le 18 octobre 2020)
  13. « Décret du 29 mai 2019 portant promotion et nomination - Légifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 18 octobre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]