Écriture idu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Page du yu seo pil ji (유서필지, 儒胥必知), 1872, décrivant en hangeul l'utilisation des hanja dans l'Idu

Le système d'écriture Idu (en coréen : 이두, Idu ; hanja : , littéralement : « lecture de fonctionnaire ») est un système utilisant les caractères hanja, caractères chinois Han pour la transcription écrite du coréen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Seol Chong (설총, 薛聰), né en 665 à rationalisé l'usage de l'idu après l'apport par les Chinois de l'écriture Han. Elle est restée l'écriture dominante en Corée, jusqu'à la création des caractères hangeul, qui d'après Gari Ledyard et plus d'un siècle avant, Jean-Pierre Abel-Rémusat (voir article Hangeul), serait dérivé des caractères mongols de l'écriture phagspa vers 1443, sous l'impulsion de Sejong le Grand, qui permet de démocratiser davantage l'écriture en Corée. En 1504 son successeur, Yeonsangun interdit les hangeul suite aux critiques écrites de la population et repassa à l'écriture en Hanja. Il fallut attendre 1894 pour que le hangeul remplace de nouveau progressivement les hanja, pour devenir l'écriture officielle de la péninsule Coréenne à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.