Échelle de Borg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’échelle de Borg ou la mesure de perception de l'effort (MPE) est une mesure quantitative de la perception de l'effort durant un exercice physique, introduite vers 1970 par le professeur Gunnar Borg. La mesure est une cote sur une échelle de 0 à 10 rattachée à différents mots d'appréciation : effort « très léger, difficile, pénible… ». Cette mesure globale, basée sur les sensations physiques et psychiques de la personne, tient compte de la condition physique, des conditions environnementales et du niveau de fatigue générale.

L'échelle entre 0 et 10 a été conçue pour correspondre approximativement à la fréquence cardiaque d'un jeune adulte en bonne santé (effort 8 représente 80% de la FC).

Cette mesure est utilisée en médecine pour le diagnostic (essoufflement, dyspnée, douleurs thoracique et musculo-squelettiques) et la documentation durant un test physique.

Cette mesure est également utilisée en entrainement sportif pour évaluer l'intensité d'un exercice ou d'une compétition et déduire la charge d'entrainement. Si la mesure est subjective, il a été démontré qu'elle est corrélée à de nombreux paramètres physiologiques : fréquence cardiaque, accumulation de lactate sanguin, seuil ventilatoire, etc.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Borg G, « Psychophysical bases of perceived exertion » Med Sci Sports Exerc. 1982;14(5):377–81. PMID 7154893.
  • (en) Borg G, « Perceived exertion as an indicator of somatic stress » Scand J Rehabil Med. 1970;2(2):92–8. PMID 5523831.

Références et notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]