Vitrerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vitrerie en vitrail

La vitrerie est l'art du vitrier ainsi que le nom de son commerce. Par extension, la vitrerie est aussi l'ensemble des marchandises qui sont l’objet de ce commerce.

La vitrerie s'occupait essentiellement de verre simple qu'elle fabriquait, commercialisait et posait. Par la suite elle s'occupa de miroiterie, cette sous-branche qui s'occupe d'abord des miroirs, ensuite plus largement des verres transformés tels les verres armés, verres feuilletés. Le métier de la « miroiterie » ainsi que le terme lui-même, tend alors à éclipser celui de « vitrerie »[1].

La vitrerie subit la concurrence de la serrurerie dans la pose des châssis de fenêtre, ce qui l'oblige à s'occuper également de la fabrication et de la commercialisation des châssis[1].

En construction, la vitrerie inclut donc la fourniture et la pose des feuillures, la fixation via les cales à vitrage et parcloses ainsi que l'étanchéité via des mastics et joints plastiques.

Dans l'art du vitrail, un vitrail est appelé vitrerie lorsque son dessin est géométrique et répétitif. Le verre qui fût longtemps soufflé est à partir du XVIIe siècle, coulé.

La fabrication au XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Le verre peut se modifier presque à l'infini relativement à son poids à sa dureté à sa couleur à l'aide de différents oxydes métalliques. Les verres employés dans la vitrerie proprement dite sont:

  • Le verre en manchon verre à vitres dit verre d Alsace
  • Le verre en table ou à vitres dit blanc ou de Bohême
  • Le verre double
  • Le verre à glaces
  • Le verre dépoli
  • Le verre cannelé
  • Le verre mousseline
  • Les verres colorés

Vocabulaire de la vitrerie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lexique de la vitrerie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Charles Vegliante. LA TRADUCTION-MIGRATION: Déplacements et transferts culturels Italie-France XIXe-XXe siècles. Editions L'Harmattan, 2000. Consulter en Ligne

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Morisot J.M., Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment (verrerie), Carilian,‎ 1814 (lire en ligne)

http://vitrepascher.fr