Système de gaz inerte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

À bord de certains navires, tels que les pétroliers et les chimiquiers, se trouve un système de gaz inerte. Ces systèmes permettent de produire et d’introduire des gaz inertes dans les cuves de cargaison de manière à rendre l’atmosphère ininflammable, et limiter ainsi tout risque d’incendie ou d’explosion.

Rôle[modifier | modifier le code]

Définition[modifier | modifier le code]

Concentration typique d'un gaz inerte.

Un gaz inerte, tel que ceux utilisés dans les systèmes de gaz inertes, est un gaz dont le taux de dioxygène est trop bas pour permettre la combustion d’hydrocarbures. Il doit être composé de moins de 5 % de dioxygène, comme requis par le SOLAS 1974[1] (The International Convention for the Safety Of Life At Sea, ou Convention Internationale Pour La Sauvegarde de la Vie en Mer).

Limites d’explosivité[modifier | modifier le code]

Un mélange d’air et d’hydrocarbure ne peut s’enflammer qu’à l’unique condition que les concentrations d’hydrocarbures et d’air se trouvent dans des proportions telles, que le mélange se trouve dans la plage d’inflammabilité.
La limite inférieure de cette plage est connue comme la limite d’explosion inférieure ou LEL (Lower Explosion Limit). Cette limite correspond à la concentration en dessous de laquelle il n’y a pas assez d’hydrocarbure dans le mélange pour supporter la combustion.
La limite supérieure de cette plage est appelée limite d’explosion supérieure ou UEL (Upper Explosion Limit). Cette limite correspond à la concentration au-dessus de laquelle il n’y a pas assez d’air dans le mélange pour supporter la combustion.

Effet des gaz inertes[modifier | modifier le code]

Diagramme d'inflammabilité.

En injectant un gaz inerte contenant moins de 5 % de dioxygène dans une cuve contenant un mélange d’air et de gaz (d’hydrocarbure par exemple), la concentration de gaz et de dioxygène diminue suivant une droite (droite AD sur le diagramme d'inflammabilité). Grâce aux gaz inertes, on peut donc diminuer la concentration de dioxygène dans n’importe quel réservoir de manière à avoir une concentration inférieure à 11 % de dioxygène (concentration à partir de laquelle les hydrocarbures ne peuvent plus subir de combustion), et ainsi être en dehors de la plage d’inflammabilité.

Fonctionnement d’un système de gaz inerte[modifier | modifier le code]

Un système de gaz inerte typique est constitué de deux chaudières, produisant des gaz d’échappement ; ceux-ci sont envoyés vers un système de lavage et de séchage. À ce niveau là, les gaz arrivent chaud, et emplis de particules solides, mais ne contiennent déjà plus que 5 % de dioxygène. Les particules solides sont enlevées, et les gaz refroidis dans le système de nettoyage, grâce à de l’eau, puis séchés dans le système de séchage.
Les gaz sont ensuite envoyés vers des ventilateurs (typiquement deux), qui transfèrent les gaz vers le joint hydraulique du pont, puis la valve anti-retour, et enfin la valve régulatrice de pression. Les deux premiers systèmes ont pour but d’empêcher tout retour des gaz vers les chaudières, le troisième permet d’éviter les retours vers les chaudières mais aussi de réguler le flux des gaz.
Entre la valve anti-retour et la valve régulatrice se trouve une ventilation permettant de ventiler le système avec de l’air.
Les gaz passent ensuite dans le disjoncteur pression/vide, qui permet d’éviter de trop grands écarts de pression qui pourraient endommager le système. Enfin ils arrivent dans les citernes.
Le mât élévateur est relié à tout le système et permet de relâcher la pression dans les citernes et les tuyaux lorsque celle-ci augmente trop.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • International Chamber of Shipping; Oil Companie International Marine Forum (OCIMF); International Association Of Port and Harbour (IAPH). ISGOTT: International Safety Guide for Oil Tanker and Terminal. 5e éd. 2006. London: International Chamber of Shipping and OCIMF, 2006. (ISBN 9781856092913)
  • Oil Companies International Marine Forum (OCIMF). Inert Gas System: Block and Bleed Valve Arrangements For Chemical Tankers Carrying Chemicals And Petroleum Products. Décembre 1999. London: Oil Companies International Marine Forum (OCIMF), 1999.
  • The International Maritime Organization. IMO Guidelines On Inert Gas System. 1990e  éd. London: the International Maritime Organization, 1990.