Sonate pour orgue d'Elgar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La cathédrale de Worcester pour laquelle la sonate a été écrite

La Sonate en sol majeur, Op 28, est la première sonate pour orgue composée par Edward Elgar. Cette sonate est jouée pour la première fois le 8 juillet 1895. Un arrangement pour orchestre complet a été fait après la mort d'Elgar.

Structure[modifier | modifier le code]

Cette sonate comporte quatre mouvements

I. Allegro maestoso
II. Allegretto
III. Andante espressivo
IV. Presto (comodo)

Les premier et dernier mouvements suivent la forme sonate classique, les deuxième et troisième sont de forme A-B-A. Michael Kennedy[1] indique que pour jouer correctement le final, l'organiste doit être un athlète physiquement et mentalement.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette sonate a été écrite par Elgar suite à une demande de composer une voluntary (en) pour la convention des organistes américains à Worcester en 1895. À la place Elgar décide de composer une sonate en quatre mouvements durant près d'une demi heure. Cette pièce est jouée pour la première fois par l'organiste Hugh Blair (en) le 8 juillet 1895 dans la Cathédrale de Worcester. Selon les notes sur la partition originale, cela n'a pris à Elgar qu'une semaine pour la composer[2].

La sonate est dédicacée à l'ami musicien d'Elgar Charles Swinnerton Heap (1847-1900).

Orchestration[modifier | modifier le code]

Dans les années 1940, une décennie après la mort d'Elgar, les éditeurs décident qu'une orchestration de la sonate devrait être commandée et après avoir consulté la fille du compositeur et Adrian Boult, ils font appel à Gordon Jacob pour ce travail. La sonate orchestrée est jouée en 1947 par le BBC Symphony Orchestra et Boult.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

La sonate pour orgue a été enregistrée par, entre autres, Jennifer Bate, Christopher Bowers-Broadbent et Thomas Trotter (en). Le premier enregistrement de la version pour orchestre est fait dans le Philharmonic Hall (en) de Liverpool en 1988 pour EMI.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michael Kennedy, Portrait of Elgar (3rd edition), Oxford, OUP, 1987
  2. (en) Q&A on Elgar music