Shuhari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ShuHaRi

Shuhari est un concept issu des arts martiaux japonais qui décrit les 3 étapes de l'apprentissage. Il est parfois appliqué à d'autres disciplines comme le jeu de go.

ShuHaRi peut se traduire par suivre les règles, comprendre les règles et transcender les règles.

  1. Shu (守:しゅ?, "protéger", "obéïr") — sagesse traditionnelle - apprendre les fondamentaux
  2. Ha (破:は?, "se détacher", "digresser") — casser avec la tradition — trouver les exceptions à la sagesse traditionnelle, trouver de nouvelles approches
  3. Ri (離:り?, "quitter", "se séparer") — transcender — il n'y a pas de technique ou de sagesse traditionnelle, tous les mouvements sont permis.

Shu Ha Ri peut être vu comme des cercles concentriques, avec le Shu dans le Ha, et le Shu et le Ha dans le Ri. Les techniques et connaissances fondamentales ne changent pas[1].

Dans la phase Shu, l'étudiant n'est pas encore prêt à explorer différentes voies[2].

Le concept Shuhari a été présenté en premier lieu par Fuhaku Kawakami (Jo-ha-kyū) dans le Tao of Tea. Par la suite, Zeami, le maître du Noh, a étendu le concept à sa danse comme le Shu-Ha-Ri, qui a été adopté comme concept par l'Aikido. Cela fait aussi partie de la philosophie Shorinji Kempo.

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Meaning of Shuhari (version du 19 novembre 2008 sur l'Internet Archive)
  2. McCarthy, Patrick, "The World within Karate & Kinjo Hiroshi" in Journal of Asian Martial Arts, V. 3 No. 2, 1994.

Cet article est une traduction de la version anglaise.