Schizophrenia (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Schizophrenia est un film germano-autrichien de 1983 de Gerald Kargl, édité en France en blu-ray par Carlotta. Il est inspiré de l'histoire vraie de Werner Kniesek.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un psychopathe sort de prison et cherche immédiatement de nouvelles victimes.

L'histoire[modifier | modifier le code]

Un psychopathe, qui vient de purger une peine de plusieurs années de prison pour avoir tué au hasard une vieille dame, sort de prison. Il est obsédé par l'idée de commettre un crime. Après s'être arrêté dans une station-service, il prend un taxi et essaie de tuer la conductrice avec ses lacets. Il n'y arrive pas et est obligé de s'enfuir. Il arrive dans une grande propriété qui semble déserte dans un premier temps, mais où il rencontre un homme handicapé mental et moteur. Deux femmes reviennent, elles sont visiblement allées faire des courses (on découvrira, par petites touches impersonnelles, qu'il s'agit de la mère et de la sœur de l'homme handicapé). Le tueur les attaque et les ligote, tandis que le frère tente de s'échapper. Après l'avoir noyé dans la baignoire, le tueur tente de ranimer la mère, mais se rend compte qu'elle est morte et qu'il ne pourra la tuer en forçant la fille à regarder, comme il en avait l'intention. Alors que les événements ont été jusque là accompagnés des pensées du tueur, celui-ci semble perdre tout contrôle tandis que la jeune fille tente de s'enfuir et qu'il la poignarde et la viole. Il met les trois cadavres dans le coffre d'une voiture et repart en voulant trouver d'autres victimes. Après avoir eu un accident de la circulation, il retourne à la station-service où deux policiers lui demandent les papiers de son véhicule. Paniqué et voulant montrer à tous l'horreur de son crime, il ouvre le coffre pour découvrir les cadavres.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Erwin Leder : le tueur
  • Rudolf Götz
  • Silvia Rabenreither
  • Edith Rosset

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ce film possède très peu de dialogues et est basé sur le monologue intérieur du tueur.
  • La durée du film a été jugée trop courte par le distributeur étranger ; il imposa donc au réalisateur de rallonger son film, pourtant satisfait de son montage. Avec les moyens du bord, Gerald Kargl tourna donc un prologue. Le blu-ray du film permet au spectateur de choisir entre la version du réalisateur et celle du distributeur.

Bande sonore[modifier | modifier le code]

La bande originale du film, créée par Klaus Schulze semble plus connue que le film lui-même. Elle contient des musiques à base de percussions et de sons synthétisés, similaires au style du groupe Tangerine Dream, dont Schulze fut l'un des membres.

Influence[modifier | modifier le code]

Le réalisateur français Gaspar Noé a cité Angst comme l'une des influences sur son style de réalisation[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]