Rungholt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

54° 28′ 00″ N 8° 43′ 00″ E / 54.4667, 8.71667 ()

Restes de Rungholt

Rungholt était une cité prospère dans le Nordfriesland, au nord de l'Allemagne. Elle fut submergée par les vagues d'une onde de tempête (la première "grote Mandraenke") dans la mer du Nord qui recouvrit toute la région le 16 janvier 1362.

Rungholt était située sur l'île de Strand, qui sera balayée par une autre onde de tempête en 1634, et les îlots de Pellworm et Nordstrand sont les seuls fragments qui survécurent.

Les ruines de la cité ont été trouvées dans la mer des Wadden vers la fin du XXe siècle, mais les vagues et les sédiments ont transporté les dernières plus loin dans la mer. Dans les années 1920 et 1930, quelques ruines de la cité ont été exposées, qui suggérèrent une population allant de 1500 à 2000 personnes, ce qui est assez important pour la région et l'époque, et il semblait que Rungholt était un vaste port. Néanmoins la légende exagéra sa taille et sa richesse.

Impressionné et inspiré par le destin de cette cité, par les ruines, mais aussi par les descriptions excessives de la légende, le poète germanique Detlev von Liliencron écrivit à propos de cette cité perdue un poème qui commence par ces mots : Heut bin ich über Rungholt gefahren, die Stadt ging unter vor fünfhundert Jahren (« Aujourd'hui je suis passé au-dessus de Rungholt, la cité engloutie il y a cinq cents ans »).

Les mythes locaux racontent que l'on peut entendre le son des cloches de Rungholt résonner dans toute la région par les nuits de tempête.


Galerie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]