Rachel Scott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scott.

Rachel Joy Scott

Naissance
Denver, Colorado, (États-Unis)
Décès (à 17 ans)
Columbine, Colorado (États-Unis)
Profession
Etudiante à l'école secondaire de Columbine

Rachel Joy Scott née le 5 août 1981 était une étudiante américaine et fut la première victime dans le massacre de Columbine, le 20 avril 1999 avec douze autres élèves et un professeur. Elle a été le sujet de plusieurs livres écrits par son père. Ses parents Darrell Scott et Beth Nimmo ont créé une association de prévention contre la violence chez les adolescents.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rachel Joy Scott est né le 5 août 1981, à Denver, elle est la troisième des cinq enfants de Darrell Scott (1949 –) et Beth Nimmo (1953 –). Ses sœurs aînées sont Bethanee (1975 –) et Dana (1976-) et ses deux jeunes frères sont Craig (1983 –) et Mike (1984) –  Son père était pasteur autrefois une église à Lakewood, Colorado. Les parents de Rachel ont divorcé en 1989, mais maintiennent des relations cordiales. L'année suivante, Beth et les enfants déménagent à Littleton (Colorado), où elle se remarie en 1995. Darrell a travaillé comme directeur des ventes pour une entreprise alimentaire à Denver. Darrell et Beth avaient la garde conjointe des enfants. Dylan Klebold et elle étaient membres de Columbine's théâtre production club. Le plus jeune frère de Rachel, Craig, était dans la bibliothèque de l'école au cours de la fusillade. Dix étudiants ont été tués dans la bibliothèque, y compris deux de ses amis, Isaiah Kechter Shoels et Matthew, à côté de Craig. Craig a aidé à ramasser une jeune fille blessée et a ramené des élèves en sécurité.

Selon des amis, Rachel portait souvent une variété de chapeaux et vêtements montrant une personnalité colorée. Elle laisse derrière elle six journaux ainsi que des revues avec des amis, des expériences partagées et remarques encourageantes. Beaucoup d'écrits ont été adressées à Dieu. Sur la couverture d'un journal qu'elle avait avec elle le jour de la fusillade dans laquelle une balle a été retrouvée, elle a écrit "'Je vous écris non pas pour la gloire,pas pour l'amour de la renommée, pas de souci de réussite, mais pour le bien de mon âme..." Décrite comme une très fervente chrétienne par sa mère, elle a été active dans groupe de jeunes et leader dans un groupe d'étude biblique.

Le jour de sa mort[modifier | modifier le code]

Rachel Joy Scott n'habitait pas très loin de son lycée du Colorado lorsqu'elle a été abattue. Rachel Scott a été la première victime, elle était assise sur l'herbe en compagnie de Richard Castaldo : ils étaient en train de déjeuner. Elle a été atteinte de plusieurs coups : un dans la tête, un dans la poitrine, un au bras et un autre à la jambe.

Certaines personnes affirment qu'après avoir tiré une première fois sur Rachel (à la jambe) les meurtriers lui ont demandé si elle croyait toujours en Dieu. Elle aurait répondu « Tu sais bien que oui », c'est alors qu'un second coup, mortel, lui a été tiré à sa tête. Castaldo n'avance aucune hypothèse, il dit qu'il ne se souvient plus de ce que les meurtriers ont demandé ni de la réponse de Rachel. Une autre personne aurait dit « oui » également, Cassie Bernall qui est morte dans la bibliothèque.

Après le massacre, la voiture de Rachel a été recouverte de fleurs et son cercueil de billets.

Peu de temps après sa mort ont été retrouvé plusieurs journaux et essais où elle avait écrit des phrases comme : « Je soutiens cette théorie que si quelqu'un peut faire l'effort de montrer de la compassion cela entraînera une réaction en chaîne[1]. ».

Le « Rachel's Challenge »[modifier | modifier le code]

Dans les années qui ont suivi les meurtres, la vie de Rachel Scott a constitué la base du « Rachel's Challenge », une présentation que des membres de sa famille font dans les écoles et les communautés à travers l'Amérique du Nord. Elle combine une séquence vidéo montrant le massacre de la Columbine High School avec des dessins et des textes de Rachel, dans une campagne de lutte contre la violence scolaire, l'intimidation brutale et les suicides d'adolescents.

Le père de Rachel, Darrell Scott, chrétien et fils de pasteur, a été le coauteur de trois livres sur la vie et la spiritualité de sa fille. Après avoir quitté son emploi de vendeur peu de temps après la tragédie de Colombine, il a créé la Rachel's Challenge Foundation, organisation à but non lucratif dont la mission proclamée est « de motiver et d'instruire un grand nombre de jeunes gens et leur apporter un changement positif. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « I have this theory that if one person can go out of their way to show compassion then it will start a chain reaction of the same »

Sites[modifier | modifier le code]