Régulation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Régulation (homonymie).

Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se rattache au plan scientifique à l'automatique.

Définition[modifier | modifier le code]

La régulation dans le domaine des procédés industriels concerne la mise en œuvre de l'ensemble des moyens théoriques, matériels et techniques pour maintenir chaque grandeur physique essentielle égale à une valeur désirée, appelée consigne, par action sur une grandeur réglante, et ce, malgré l'influence des grandeurs perturbatrices du système.

Le terme régulation peut avoir d'autres acceptions. Dans un sens général, la régulation est l'ensemble des techniques permettant le maintien de la constance d'une fonction.

Dans une définition correspondant aux transports ou a la logistique, la régulation désigne les techniques permettant d'organiser les flux de marchandises, de voyageurs, de véhicules, de manière optimale, et, lorsque cela est possible conformément a un plan prévu a l'avance. Elle se rapproche alors de la définition industrielle du terme: détecter les non-conformités (retard, bouchons, pannes incidents de toute sorte altérant le déroulement du plan de transport) et ramener la situation a la normale, à ce qui est conforme au plan, le plus vite et avec le moins de conséquences possibles.

  • Ne pas confondre avec le terme anglais (en) regulation dont la traduction est réglementation. Toutefois les expressions régulation en économie et Théorie de la régulation montrent que le terme francisé régulation est dans certains cas le mieux approprié pour traduire le terme anglais regulation, lorsque celui-ci va au delà de la simple réglementation en incluant une supervision active.

But[modifier | modifier le code]

Le but de la régulation est de maintenir l'état stable, conforme à ce qui est prévu, dans le fonctionnement d'une machine ou l'état d'un système.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le baille blé des moulins et le volant d'inertie du système bielle-manivelle sont probablement les premiers exemples de mécanismes de régulation. Dans l'histoire contemporaine l'idée sera améliorée dans le régulateur à boules de Watt destiné à maintenir le régime de rotation d'une machine à vapeur à une valeur voulue, en dosant l'admission de la vapeur grâce à la force centrifuge (les boules s'écartent et réduisent l'admission de la vapeur). Avec le chauffage électrique domestique, un thermostat commande les éléments de chauffe en contact et rupture ou en générant un signal à modulation de largeur d'impulsion (pour une chaudière modulante par exemple), par référence à la température désirée. Le thermostat est souvent mentionné comme symbole de cette cybernétique de la régulation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]