Pihis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le mot Pihi, créé par Guillaume Apollinaire, apparaît pour la première fois dans le recueil Alcools. Il désigne des oiseaux imaginaires venus "De Chine", ne possédant qu'une aile et ainsi forcés de voler en couple. Or il existe dans la mythologie chinoise des oiseaux similaires, nommés "biyi niao" (biyi signifiant "côte-à-côte" et niao "oiseau"), en anglais également nommés "Jian birds" ; il est donc très probable que Apollinaire ait simplement transcrit le mot "biyi" en langue romane, ce qui aurait donné Pihi.

Mentions littéraires[modifier | modifier le code]

Le poème Zone qui ouvre le recueil nous fournit des détails sur ces oiseaux chimériques :

De Chine sont venus les pihis longs et souples
Qui n’ont qu’une seule aile et qui volent par couples

Ils réapparaissent dans le poème Les Fenêtres issu du recueil Calligrammes :

Du rouge au vert tout le jaune se meurt
Quand chantent les aras dans les forêts natales
Abatis de pihis
Il y a un poème à faire sur l'oiseau qui n'a qu'une aile