Patine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La patine est la couleur que prennent les objets sous l'effet du temps. Par extension, le mot désigne également une peinture transparente destinée à harmoniser la couleur et les nuances d'un objet. Lorsqu'on utilise une peinture transparente ou un vernis en guise de patine, on cherche à reproduire l'effet du temps. Les meubles peuvent être patinés, le marbre, le bois, mais aussi le cuir (chaussure), et le métal.

La patine à la chaux est une technique de peinture à la chaux.

La patine du bronze[modifier | modifier le code]

Le bronze est un métal qui est souvent patiné (dans le domaine de l'art) : le patineur chauffe au moyen d'un chalumeau la surface du bronze tout en appliquant (par un pinceau en tamponnant) à chaud des oxydes métalliques (sel de cuivre, fer, potasse, chrome, nitrates). La succession de couches d'oxydes acides attaque la pièce (une éponge à l'eau permet d'en enlever les excès), obtenant ainsi des effets de transparence et des couleurs traditionnelles (vert, brun) ou modernes (bleu, noir, rouge - acajou, ocre)[1].

Le vert-de-gris[modifier | modifier le code]

Le vert-de-gris est une des patines du bronze les plus connues ; c'est la couleur verte qui se voit souvent sur les statues.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marianne-Durand Lacaze, Le sculpteur Pierre Edouard à la fonderie d’art Godard : la lumière du bronze, Canal Académie, 30 octobre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]