PHP Data Objects

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

PDO (PHP Data Objects), extension définissant l'interface pour accéder à une base de données depuis PHP.

Elle est orientée objet, la classe s’appelant PDO.

Peu importe le SGBD utilisé, le code est unique, ce qui permet un "déplacement" rapide, puisqu'il faut juste changer les arguments envoyés au constructeur.

L'extension n'est pas activée avant PHP 5.1.0[1], par défaut, il faut donc décommenter la ligne de "php_pdo.dll" dans php.ini.

Il faut ensuite écrire extension=php_pdo_[SGBD utilisé].dll, pour activer le SGBD.

  • Format :
$connexionAvecPDO = new PDO('SGBD:host=Serveur/Hôte;port=Port;dbname=Base de données', 'Utilisateur', 'Mot de passe');

PDO constitue une couche d'abstraction. Elle intervient entre le serveur d'application et le serveur de base de données. La couche d'abstraction permet de séparer le traitement de la base de données. Ainsi on peut migrer vers un autre SGBD sans pour autant changer le code déjà développé.

Pour récupérer les enregistrements d’une table de la base de données, la méthode classique en PHP consiste à parcourir cette table ligne par ligne en procédant à des aller-retour entre le serveur d’application et le serveur de base de données. Ceci risque d’alourdir le traitement surtout si les deux serveurs sont installés chacun sur une machine différente. PDO remédie à ce problème en permettant de récupérer en une seule reprise tous les enregistrements de la table sous forme d’une variable PHP de type tableau à deux dimensions ce qui réduit visiblement le temps de traitement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]