Oie de Chine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oie de Chine
{{#if:
Image illustrative de l'article Oie de Chine

Espèce Oie cygnoïde (Anser cygnoides)
Région d’origine
Région Chine
Caractéristiques
Autre
Utilisation Ponte/plume/viande
Ponte

L'Oie de Chine, anciennement dénommée Oie de Guinée[1] est un terme générique utilisé pour désigner l'ensemble des races d'oies domestiques issue de l'Oie cygnoïde (Anser cygnoides). Plus spécifiquement on trouve l'Oie domestique des Philippines, l'Oie de Wuzhong. Ce sont des volailles d'élevage et des oiseaux d'ornement.

Les Oies de Chine ne sont pas les seules oies domestiques, d'autres races issues de l'Oie cendrée existent également. Comme les hybrides de ces deux espèces sont interféconds, des races hybrides ont été développées, et sans étude génétique, il est impossible de savoir quelle est la dose d'hybridation.

La caractéristique principale des oies de Guinée est qu'elles sont bonnes pondeuses. En principe, les races d'oies de Guinée présentent au niveau du bec, un tubercule (bosse), plus développé chez le mâle que chez la femelle et d'un liseré blanc, alors que la variété sauvage n'en possède pas. Le terme Oie de Guinée a été très disputé comme le raconte Buffon[2], on a appelé ces variétés Oie de Moscovie, Oie de Chine...

Oie de Guinée mâle

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Depuis 2009, l'Oie de Guinée est dénommée Oie caronculaire de Chine ou plus simplement Oie de Chine.
  2. Buffon, « L’Oie de Guinée. Quatrième espèce »