Ogasawara Sadamune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ogaswara Sadamune

Ogasawara Sadamune (小笠原貞宗?, 1294–1350) est un noble japonais et une personnalité déterminante dans la formation du Ogasawara-ryū.

Proche allié d'Ashikaga Takauji, Ogasawara est nommé responsable de l'étiquette à la cour impériale[1]. Sa conception de l'étiquette est influencée par Seisetsu Shōchō (Ch'ing-cho Cheng-ch'eng) avec qui Ogasawara étudie le bouddhisme zen et la littérature chinoise[2].

Devenu par héritage le chef de l'école familiale de kyujutsu et de yabusame, il est instructeur de tir à l'arc de Takauji et de l'empereur Go-Daigo. Il souligne l'importance du inuoumono (« tir sur chien ») dans la pratique de l'archerie, rédigeant même un traité (le Inuoumono mokuanbumi) sur le sujet[3],[4]. Il est également l'auteur du Shinden kyūhō shūshinron, à présent considéré comme un classique du kyujutsu[5].

Bien qu'ayant formé l'emperor Go-Daigo, Ogasawara se range du côté de la Cour du nord au cours de l'époque Nanboku-chō et reçoit le contrôle de la province de Shinano. Il est chargé de repousser le prince Muenaga hors de la province de Kai[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dave Lowry, In the Dojo: The Rituals and Etiquette of the Japanese Martial Arts, Shambhala Publications,‎ 26 septembre 2006, 118 p. (ISBN 978-0-8348-0572-9, lire en ligne)
  2. Kōzō Yamamura, The Cambridge History of Japan: Medieval Japan, Cambridge University Press,‎ 27 avril 1990, 602 p. (ISBN 978-0-521-22354-6, lire en ligne)
  3. Jeffrey P. Mass, The Origins of Japan's Medieval World: Courtiers, Clerics, Warriors, and Peasants in the Fourteenth Century, Stanford University Press,‎ 1 septembre 2002, 232 p. (ISBN 978-0-8047-4379-2, lire en ligne)
  4. Allen Guttmann et Lee Austin Thompson, Japanese Sports: A History, University of Hawaii Press,‎ 2001, 52 p. (ISBN 978-0-8248-2464-8, lire en ligne)
  5. G. Cameron Hurst, Armed Martial Arts of Japan, Yale University Press, 120 p. (ISBN 978-0-300-11674-8, lire en ligne)
  6. Michael F. Marra, Representations of Power: The Literary Politics of Medieval Japan, University of Hawaii Press,‎ 1993, 46 p. (ISBN 978-0-8248-1556-1, lire en ligne)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]