North American FJ Fury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif North American FJ Fury Su-27 silhouette.svg
FJ-4B-Fury.jpg
Un FJ-4B Fury toujours en état de vol en 2004

Constructeur Drapeau : États-Unis North American
Rôle Chasseur à réaction embarqué
Statut Retiré du service
Premier vol 11 septembre 1946
Mise en service octobre 1947
Date de retrait Fin des années 1960
Nombre construits 1 120
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Wright J65-W-16A
Nombre 1
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 34 kN
Dimensions
Envergure 11,9 m
Longueur 11,1 m
Hauteur 4,2 m
Surface alaire 31,46 m2
Masses
À vide 5 992 kg
Avec armement 9 130 kg
Maximale 10 750 kg
Performances
Vitesse maximale 1 090 km/h
Plafond 14 300 m
Vitesse ascensionnelle 2 334 m/min
Rayon d'action 3 250 km
Charge alaire 341,7 kg/m2
Rapport poussée/poids 0,325
Armement
Interne 4 canons de 20 mm
Externe 4 missiles AIM-9 Sidewinder ou 1 400 kg de charges sous voilure

Le North American FJ Fury est le premier avion de chasse à réaction embarqué à bord de porte-avions construit par les États-Unis d'Amérique, juste après la Seconde Guerre mondiale. Si la première version a été développée juste avant le F-86 Sabre, les 3 principales versions construites ne sont en fait rien d'autre que des Sabres modifiés.

Historique[modifier | modifier le code]

La conception du FJ Fury a démarré à la fin 1944, à la suite d'une commande de la marine américaine auprès des constructeurs aéronautiques afin de disposer d'avions de chasse à réaction. North American proposa un avion avec une entrée d'air frontale, une aile basse et un train tricycle. Afin de conserver un bon comportement à basse vitesse, nécessaire pour l'atterrissage et le décollage depuis un porte-avions, l'aile était une aile droite classique. Le prototype XFJ-1 fit son premier vol le 11 septembre 1946, et 30 exemplaires de la première série FJ-1 furent livrés sur 1947-1948.

La Guerre de Corée révéla cependant rapidement les limites des avions à aile droite, tous surclassés par le MiG-15. C'est alors que North American proposa de modifier le F-86 Sabre pour le rendre capable d'opérer à partir d'un porte-avions. Le FJ-2 fut donc construit à partir d'un F-86E, auquel furent ajoutés une crosse d'appontage et les points d'attache au système de catapultage. L'extrémité des ailes pouvait être repliée pour réduire la place au parking et l'armement comprenait 4 canons de 20 mm à la place des 6 mitrailleuses. Les essais montrèrent que le fonctionnement à partir d'un porte-avions était peu sûr et, finalement, la plupart des 200 exemplaires commandés par la marine américaine furent utilisés uniquement à partir de bases au sol.

La version suivante fut conçue autour d'un réacteur différent de celui du F-86 Sabre : un Wright J65-W-2 qui offrait 30 % de puissance supplémentaire (3495 kgp), en fait un British Armstrong Siddeley fabriqué sous licence par Wright. La livraison des FJ-3 commença en 1954 et 538 exemplaires furent construits. En cours de production, l'aile fut modifiée (présence d'une barrière de couche limite) et légèrement agrandie puis, un peu plus tard encore, 4 points d'emport furent installés sous les ailes. Les derniers FJ-3 pouvaient emporter les premiers missiles air-air Sidewinder, et furent redésignés FJ-3M. Cette version FJ-3 souffrit cependant de problèmes au niveau du réacteur.

La dernière version fut la FJ-4, pour laquelle la marine américaine réclamait une vitesse de Mach 0,95 et une altitude de combat de 16 300 m. Les ingénieurs modifièrent alors profondément la cellule du FJ-3, à laquelle ils donnèrent une nouvelle aile avec des becs de bord d'attaque, une nouvelle dérive, 50 % de carburant supplémentaire, un nouveau train d'atterrissage et un réacteur Wright J65-W-16A encore plus puissant. Capable d'emporter 4 missiles Sidewinder, l'avion disposait d'une perche de ravitaillement en vol. Les livraisons commencèrent en 1955 et s'achevèrent en mai 1958.

Cette version fut dérivée en FJ-4B destiné à l'attaque au sol. Équipé de 6 points d'emport, d'un calculateur de bombardement et de 2 aérofreins supplémentaires, il était capable de tirer le missile air-sol Bullpup et d'emporter une bombe atomique.

Au total, 1 120 exemplaires du Fury furent construits. Ils furent utilisés par la marine américaine uniquement.

Versions[modifier | modifier le code]

  • FJ-1 : première version à ailes droites
  • FJ-2 : version dérivée du F-86E
  • FJ-3 : FJ-2 avec un réacteur Wright J65-W-2
  • FJ-3M : sous-version capable de tirer le missile air-air Sidewinder
  • FJ-4 : nouvelle cellule, réacteur Wright J65-W-16A
  • FJ-4B : version d'attaque au sol

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Enzo Angelucci, The American fighter, New York, N.Y, Orion,‎ 30 septembre 1987, 480 p. (ISBN 978-0517565889).
  • (en) Norm Avery, North American aircraft, vol. 1 : 1934-1998, Santa Ana, Calif, Narkiewicz//Thompson,‎ 1er mai 1998, 204 p. (ISBN 978-0913322055).
  • (en) Gordon Swanborough, United States Navy aircraft since 1911, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press,‎ 1990, 545 p. (ISBN 978-0870217920), p. 385–388.
  • (en) Martin Bowman, F-86 Sabre, Marlborough, Wilts., UK, Airlife,‎ 9 avril 2004, 96 p. (ISBN 978-1840374117).
  • Dorr, Robert F. "Fury: The Navy's Sabre". Air International, January 1993.
  • Dorr, Robert F. "North American FJ Fury". Aeroplane Monthly, February 2006.
  • (en) Bert Kinzey, FJ Fury in detail & scale, Carrollton, Tex, Squadron/Signal Publications, coll. « Detail & Scale » (no 68),‎ 2003 (ISBN 0-897-47461-9).
  • (en) John W R Taylor (Ed.), Jane's all the world's aircraft, 1965-1966, London, Jane's Information Group,‎ 1965 (OCLC 867946645).
  • Wagner, Ray. The North American Sabre. London: Macdonald, 1963. No ISBN.
  • (en) Stewart Wilson, Combat aircraft since 1945, Fyshwick, A.C.T, Aerospace Publications,‎ 2000 (ISBN 1-875-67150-1).
  • (en) Stewart Wilson, Sabre, MiG-15 & Hunter, Weston Creek, Aerospace Publications,‎ 1995 (ISBN 1-875-67112-9).
  • (en) Jim Winchester (Ed.), Military aircraft of the Cold War, Hoo, Grange Books, coll. « The Aviation Factfile »,‎ 2006 (ISBN 1-840-13929-3).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié