Níkos Pappás

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Níkos Pappás Portail du basket-ball
Nikos Pappas.jpg
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Grèce Grèce
Naissance 11 juillet 1990 (24 ans)
Maroussi
Taille 1,95 m (6 5)
Situation en club
Club actuel Drapeau : Grèce Panathinaïkos
Numéro 15
Poste Meneur, arrière
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2012
2012-2013
2013-2014
Panellinios
Panellinios
Real Madrid
Kolossos Rodou
Kolossos Rodou
PAOK
Paniónios BC
Panathinaïkos
00
0-
10,4
07,5
07,5
10,6
16,7
-

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Nikólaos « Níkos » Pappás (en grec moderne : Νικόλαος "Νίκος" Παππάς), né le 11 juillet 1990 à Marousi, est un joueur grec de basket-ball. Il évolue au poste de meneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'été 2007, Pappás participe au Championnat d'Europe des 18 ans et moins qui se déroule en Espagne. La Grèce, menée par le MVP du tournoi Kosta Koufos, perd en finale contre la Serbie et Pappás marque en moyenne 13,4 points par rencontre[1].

À l'été 2008, Pappás participe au Championnat d'Europe des 18 ans et moins qui se déroule en Grèce. L'équipe de Grèce remporte le championnat et Pappás fait partie de l'équipe type de la compétition avec le MVP lituanien Donatas Motiejūnas, le Croate Mario Delaš, le Grec Kostas Sloukas et le Turc Enes Kanter[2].

Il quitte la Grèce et signe un contrat de 5 ans avec Bilbao Basket qui le prête à l'équipe B du Real Madrid qui évolue en 4e division. Il joue avec d'autres jeunes prometteurs comme Nikola Mirotić ou Bojan Bogdanović[3].

Au printemps 2009, il participe au Nike Hoop Summit. L'équipe mondiale bat les joueurs des États-Unis et Pappás, réalise 4 interceptions.

En juillet 2009, Pappás participe au Championnat du monde des 19 ans et moins. La Grèce est battue en finale par les États-Unis et Pappás fait partie de l'équipe type de la compétition avec le MVP croate Mario Delaš et son compatriote Toni Prostran et les Américains Gordon Hayward et Tyshawn Taylor[4]. Il enchaine en jouant au Championnat d'Europe des 20 ans et moins que la Grèce remporte. Pappás marque en moyenne 12,8 points par rencontre et le MVP est son coéquipier Kostas Papanikolaou.

Sa saison au Real ne convainc par le Bilbao Basket de le prendre en équipe première et il est prêté au Kolossos Rodou pour la saison 2009-2010. Pappás est élu meilleur jeune joueur du championnat de Grèce[3].

À l'été 2010, Pappás participe au Championnat d'Europe des 20 ans et moins qui se déroule en Croatie. La Grèce est battue en finale par la France et Pappás, meilleur marqueur de la compétition avec 22,1 points par rencontre (en 35,4 minutes par rencontre) est nommé dans l'équipe type avec le MVP français Andrew Albicy, le Croate Mario Delaš, l'Espagnol Nikola Mirotić et le Grec Kostas Papanikolaou[5].

En 2011, il est licencié de Bilbao pour problème de comportement. Il trouve une place au PAOK Salonique début 2012[3]. Puis à la fin de la saison, Pappás signe un contrat avec le Paniónios

Pappas participe à l'EuroCoupe 2012-2013 avec le Paniónios. Il finit deuxième meilleur marqueur de la saison régulière de l'EuroCoupe (en total et 3e en moyenne avec 19,8 points par rencontre, derrière Walter Hodge et Tywain McKee[6]) et meilleur intercepteur. Le Paniónios est cependant éliminé de la compétition dès la saison régulière[7]. Il finit aussi meilleur marqueur du championnat de Grèce avec 16,7 points de moyenne (devant Brent Petway et son coéquipier Vladimir Janković) et meilleur joueur à l'efficacité mais le Paniónios est éliminé en demi-finale des playoffs par le Panathinaïkos. Il fait aussi partie du meilleur cinq du championnat, là encore avec Janković.

En juin 2013, Pappas rejoint le Panathinaïkos avec Janković en y signant un contrat de 3 ans[7].

Pappas participe à la préparation de l'équipe de Grèce pour le Championnat d'Europe de basket-ball 2013 mais est écarté de la sélection par l'entraîneur Andrea Trinchieri pour manque de motivation[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Statistiques de Pappás à l'Euro U18 2007 », FIBA Europe
  2. (en) « Motiejunas MVP, Two Greeks In All-Tournament Team », FIBA,‎ 3 août 2008
  3. a, b et c Vincent Ricard, « Focus : Nikos Pappas, Greek dreamin’ », BasketActu,‎ 6 juin 2013
  4. (en) « The best of the best selected », FIBA,‎ 13 juillet 2009
  5. (en) « MVP Albicy Headlines All Tournament Team », FIBA Europe,‎ 18 juillet 2010
  6. (en) « Statistiques de l'EuroCoupe 2012-2013 », Euroligue (consulté le 24 août 2013)
  7. a et b (en) « PANATHINAIKOS adds young guns Pappas, Jankovic », Euroligue,‎ 20 juin 2013
  8. Barbara Youinou, « Nikos Pappas viré de la sélection grecque », BasketActu,‎ 8 août 2013

Lien externe[modifier | modifier le code]