Mûre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Mur (homonymie).

La mûre est le fruit des mûriers (Morus, de la famille des Moracées), ou, par analogie, celui des ronces (Rubus, de la famille des Rosacées), les deux fruits présentant un aspect et un goût très similaires.

Le fruit du mûrier[modifier | modifier le code]

Fruits du mûrier noir

La mûre est le fruit comestible du mûrier, arbre du genre Morus de la famille des Moracées, dont une espèce, Morus alba, le mûrier blanc, fut aussi beaucoup cultivée pour l'élevage du ver à soie qui se nourrit exclusivement de ses feuilles. La mûre est un faux-fruit, composé de sortes de baies formées par le périanthe devenu charnu et portant un petit akène qui est le vrai fruit, et accolées les unes aux autres comme les fleurs sur l'épi. Ces fruits sont clairs ou foncés selon les espèces.

Ils sont riches en fibres alimentaires, riboflavine, magnésium et potassium et constituent une très bonne source de vitamine C, vitamine K et de fer.

Le fruit de la ronce[modifier | modifier le code]

Fruits de la ronce commune
Gros plans sur quelques mûres cueillies

On appelle également mûre, mûron ou mûre sauvage, par analogie de forme, le fruit de la ronce commune, buisson épineux très envahissant du genre Rubus de la famille des Rosacées, et proche du framboisier. Ces deux espèces donnent d'ailleurs un hybride original, la Mûre de Logan (Rubus ×loganobaccus).

En Suisse romande, en Haute-Savoie ainsi que dans le Nord-Pas-de-Calais, elle s'appelle aussi « meuron »[1].

Les mûres sauvages sont précédées de leurs fleurs, blanches ou blanc rosé, de deux à trois centimètres de diamètre, regroupées en corymbes ; elles ont cinq sépales, cinq pétales et de nombreuses étamines.

La mûre est de couleur noir bleuâtre à maturité, vers septembre. C'est un fruit composé formé de l'agrégation des carpelles modifiés et transformés en petites drupes (drupéoles) qui restent adhérentes au réceptacle floral.

Utilisation[modifier | modifier le code]

C'est exclusivement la mûre de ronce ou des cultivars de Rubus qui est utilisée pour la confection de sirops, confitures, gelées, sorbets et autres desserts. Le mélange appelé « fruits des bois » est généralement constitué de myrtilles, framboises, fraises des bois et mûres de ronce.

En médecine douce, on propose d'utiliser les feuilles séchées de la ronce en tisane pour soigner les inflammations ORL, les petites diarrhées et épurer le rein des toxines.[réf. nécessaire] Mais ces différents effets thérapeutiques n'ont pas été prouvés scientifiquement.

Calendrier[modifier | modifier le code]

Dans le calendrier républicain français, le 9e jour du mois de Thermidor est dénommé jour de la Mûre[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :