Logiciel système

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logiciel système et applicatif

En informatique les logiciels système sont tous les logiciels qui s'occupent des opérations basiques que peuvent effectuer les appareils informatiques[1]. Des opérations telles qu'enregistrer des fichiers sur un disque dur, réserver de l'espace en mémoire, envoyer des documents aux imprimantes, assurer les communications à travers un réseau informatique ou afficher des icônes. Les logiciels systèmes offrent des services aux logiciels applicatifs et ne sont pas exploités directement par l'usager[2].

Un système d'exploitation est une suite de logiciels système qui offre une large palette de fonctionnalités. Toutes ces fonctionnalités forment une plateforme sur laquelle s'appuient les logiciels applicatifs. Le système d'exploitation est ainsi le logiciel central utilisé par tous les logiciels applicatifs pour exploiter le matériel de l'ordinateur.

Un logiciel utilitaire est un complément qui permet à un usager d'effectuer des tâches simples en rapport avec l'ordinateur et le système d'exploitation tel que la manipulation de fichiers (copie, déplacement, suppression), la recherche de virus informatiques, la compression de données ou la modification de fichiers texte. Des logiciels utilitaires sont souvent inclus en tant que bonus dans les système d'exploitation[3],[4].

Interface de programmation[modifier | modifier le code]

Un logiciel applicatif fait appel aux services d'un logiciel système par différents procédés de programmation informatique tel que l'utilisation de fonctions, l'utilisation des méthodes d'un objet ou l'envoi de requêtes à un serveur. Le point d'échange logique formé par un groupe de fonctions et de méthodes est appelé interface de programmation (anglais application programming interface - API).

POSIX est une norme d'interface de programmation pour les systèmes d'exploitation. Elle est appliquée par la famille Unix ainsi que d'autres systèmes d'exploitation.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

L'amorce (anglais bootstrap) est le premier logiciel exécuté lors de la mise en marche de l'ordinateur (anglais boot). Il vérifie que le matériel fonctionne correctement (voir power-on self-test), puis démarre l'exécution du chargeur, le logiciel moteur qui assure l'exécution de tous les autres logiciels.

Pour chaque programme à exécuter, le chargeur s'occupe de réserver de l'espace en mémoire vive, il copie le code machine du programme dans la mémoire, puis lance et surveille l'exécution de ce programme. Le programme peut dépendre de différentes bibliothèques logicielles, le chargeur copiera en mémoire toutes les bibliothèques nécessaires. le chargeur intervient en cas de crash pour terminer l'exécution du programme et libérer la mémoire réservée. Il fait partie du noyau, la partie centrale du système d'exploitation.

Un système de fichiers est une structure en arbre dans laquelle sont placés des fichiers. La structure est répartie sur une ou plusieurs mémoire de masse telles que des disques durs. Un logiciel système organise l'espace sur chaque disque dur, réserve de l'espace, enregistre les fichiers et les relie pour former le système de fichiers. Il existe plusieurs manières d'organiser l'espace en fonction du système d'exploitation et du type de la mémoire de masse (disque dur, CD-ROM, DVD, clé USB). Il y a par conséquent plusieurs logiciels système - chacun traite une organisation en particulier. exemples: NTFS, ext3, ISO 9660, UDF.

Un pilote (anglais driver) est un logiciel qui assure l'exploitation d'une pièce de matériel informatique (carte vidéo, imprimante, lecteur CD, carte réseau). Il contient toutes les instructions permettant d'envoyer ou de recevoir des informations en utilisant la pièce concernée, et cache ainsi les détails techniques de sa construction. Les pilotes informatiques sont souvent fournis par les fabricants de matériel informatique.

Lorsque des informations sont envoyées à un périphérique lent comme par exemple une imprimante, un logiciel système place les informations dans une file d'attente, puis les envoie au périphérique en différé, ce qui évite des ralentissements du logiciel applicatif qui utilise le périphérique (voir spool).

Un des logiciels système compose des images en assemblant des pictogrammes, des cadres et des textes. Il reçoit les manipulations des dispositifs de pointage tels que la souris, retrouve l'élément graphique qui se trouve à la position du curseur, puis signale les manipulations au logiciel applicatif auquel appartient l'élément graphique. Il offre ainsi les services basiques pour créer des interfaces graphiques.

Divers logiciels permettent les communications à travers un réseau informatique. Il servent à envoyer des informations en respectant un ou l'autre protocole (norme de communication), ainsi que décoder des informations reçues et formatées conformément au protocole. Ils permettent aussi parfois d'exploiter un logiciel système situé sur un autre ordinateur, c'est le cas avec les serveurs de fichiers, les serveurs d'impression ou le X Window System.

Une base de données est un stock d'informations structuré et organisé de manière à pouvoir être manipulé facilement. Un système de gestion de base de données est un ensemble de logiciels système qui servent à effectuer des opérations basiques telles que l'ajout, la recherche, le classement, le tri ou la suppression d'informations stockées dans des bases de données.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le logiciel système, coll. Que Sais-je n°2681, Thierry Falissard, 1997 (ISBN 2130484107)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Computer Folks Glossary - S »
  2. (en) « Techterms.com - System Software »
  3. (en) « Utility software - bitpipe.com »
  4. (en) « utility software - dictionary.com »

Voir aussi[modifier | modifier le code]