Librairie de sauvegarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Intérieur d'une librairie ADIC Scalar 100

Une librairie de sauvegarde ou bibliothèque de sauvegarde (appelé parfois « silo de sauvegarde », « robot de sauvegarde », « jukebox » ou « autoloader[1] ») est un équipement utilisé dans les centres de traitement informatique pour automatiser la manipulation de bandes magnétiques lors des sauvegarde ou restauration de données.

Une librairie est généralement composée d'un bras mécanique muni d'une pince, permettant de saisir une cartouche de sauvegarde et de l'insérer dans un lecteur/dérouleur. Suivant les modèles, la capacité varie de quelques centaines de gigaoctets[2] jusqu'à plusieurs dizaines de téraoctets.

Différents types[modifier | modifier le code]

Il existe différents types de librairies, dont les caractéristiques principales sont le nombre de "slots" (ou emplacements), le nombre de lecteurs, et la capacité de stockage. Le type de connectique est aussi un facteur important au niveau du coût et des performances. Les librairies peuvent être en attachement direct SCSI, en iSCSI mais généralement elles sont accédées par l'intermédiaire d'un Réseau de stockage SAN. Pour faciliter et fiabiliser l'identification des média, ceux-ci sont en général équipés de code-barres.

Principaux constructeurs[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]