Le Diable rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Diable rouge est une pièce de théâtre écrite par Antoine Rault et mise en scène par Christophe Lidon. Cette pièce a reçu sept nominations aux mois Molière 2009.

Personnages[modifier | modifier le code]

Argument[modifier | modifier le code]

La pièce retrace les derniers mois de la vie de Mazarin, principal ministre du jeune roi Louis XIV dont il achève la formation de souverain. Assisté de Bernouin, son fidèle premier valet, le cardinal souhaite achever son œuvre en signant la paix avec l'Espagne, contre laquelle la France est en guerre depuis trente ans, et qui a ruiné les finances du royaume. La reine-mère Anne d'Autriche tente de convaincre le roi de choisir le mariage de raison avec l'infante d'Espagne, ce qui mettrait fin à la guerre, contre un mariage de passion avec Marie Mancini, la nièce de Mazarin. Colbert use de son influence pour préparer son accession à la surintendance des finances à la mort du cardinal.

Message rumeur[modifier | modifier le code]

À partir de 2008 commence à se répandre sur le Web un texte extrait de ce livre. La phrase finale de cet extrait est « Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! c'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser…c'est un réservoir inépuisable. » Il a par exemple été relayé par le site web Contrepoints[1].

Des personnes l'ayant reçu par email, ou lu sur des blogs cherchent à en savoir l'origine et en vérifier la véracité historique. En 2010 le site web "Le guichet du savoir" (tenu par la Bibliothèque municipale de Lyon) y répond, extrait: « Est-ce que la conversation entre Mazarin et Colbert que vous nous rapportez est vraie ?. Incontestablement : non ! Il s’agit d’un extrait d’une œuvre de fiction. »[2]. En 2013, ce texte est discuté sur le forum du site web HoaxBuster[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Christophe Lidon, « Le Diable rouge »,‎ 2008 (consulté le 11 octobre 2008)