John Hope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Adrian Louis Hope
Image illustrative de l'article John Hope
Fonctions
1er gouverneur général d'Australie
1er janvier 19019 janvier 1903
(2 ans, 0 mois et 0 jour)
Monarque Victoria
Édouard VII
Prédécesseur Création du poste.
Successeur Hallam Tennyson
Biographie
Nom de naissance John Adrian Louis Hope
Date de naissance 25 septembre 1860
Lieu de naissance South Queensferry, Écosse (Royaume-Uni)
Date de décès 29 février 1908 (à -53 ans)
Lieu de décès Pau, Pyrénées-Atlantiques (France)
Diplômé de Collège d'Eton
Académie royale militaire de Sandhurst

John Hope
Gouverneurs généraux d'Australie

John Adrian Louis Hope (25 septembre 186029 février 1908), 7e comte d'Hopetoun et 1er marquis de Linlithgow, fut le premier gouverneur général d'Australie.

Hope est né à South Queensferry dans leWest Lothian en Écosse. Il fit ses études au collège d'Eton et à l'Académie royale militaire de Sandhurst où il obtint son diplôme mais ne rejoignit pas l'armée par la suite. Il se contenta de gérer les bien familiaux et mena une vie oisive. En 1883, il devint le whip conservateur de la Chambre des Lords.

En 1889 il fut nommé gouverneur du Victoria poste qu'il occupa jusqu'en 1895. Après son retour en Grande-Bretagne, il fut nommé au Conseil privé de la Reine puis fut nommé trésorier-payeur dans le gouvernement Salisbury de 1895 à 1898 puis devint Lord Chamberlain jusqu'en 1900. Comme les colonies australiennes avaient accepté de se fédérer pour former le Commonwealth of Australia le 1er janvier 1901 et comme Lord Hopetoun avait été très populaire comme gouverneur du Victoria en ayant su se lier d'amitié avec les chefs politiques australiens, ce fut lui qui fut nommé premier gouverneur général d'Australie en juillet 1900. Il arriva à Sydney le 15 décembre.

La première tâche d'Hopetoun fut de désigner un Premier Ministre pour former le gouvernement intérimaire qui prendrait ses fonctions le 1er janvier. Puisque les premières élections fédérales législatives n'étaient pas prévues avant mars, il ne put choisir comme de tradition, le chef de la majorité à la Chambre des députés aussi proposa-t-il le poste à Sir William Lyne, le Premier Ministre de l'état le plus peuplé, la Nouvelle-Galles du Sud.

Cette décision était parfaitement défendable mais il ignorait que Lyne s'était opposé à la création de la fédération et était très impopulaire chez tous les politiciens fédéralistes. Alfred Deakin et d'autres hommes politiques éminents dirent à Hope qu'ils refuseraient de servir sous ses ordres. Finalement Lyne remit sa démission et Hopetoun nomma Edmund Barton, le leader du mouvement fédéraliste et celui que tout le monde voyait à ce poste. Hopetoun fut fortement critiqué pour ce qu'on appelle actuellement la "gaffe d'Hopetoun".

D'autres problèmes se posèrent très vite. Hopetoun avait amené avec lui son chef de cabinet, William Wallington, qui gérait toutes les communications avec Londres. Les australiens n'apprécièrent pas qu'un britannique soit chargé d'un poste officiel en Australie. Ils n'apprécièrent pas non plus la pompe royale avec laquelle Lord Hopetoun voulait assurer son rôle et les dépenses que cela entrainait. Il avait aussi un peu trop tendance à se comporter comme s'il avait les mêmes pouvoirs que le premier ministre ce que les auteurs de la Constitution n'avaient pas prévus.

Finalement un désaccord s'éleva sur le montant des sommes à payer au gouverneur général pour lui permettre d'entretenir ses résidences à Sydney, la plus grande ville du pays, et Melbourne, la capitale provisoire. La rivalité entre Nouvelle-Galles du Sud et Victoria conduisirent le parlement fédéral et celui du Victoria à rejeter le projet de loi sur une augmentation de ses dépenses. Hopetoun démissionna aussitôt en mai 1902.

Une amitié assez surprenante lia Lord Hopetoun et le syndicaliste et anarchiste de Melbourne Chummy Fleming. En mai 1901, Fleming protesta contre le chomage à Melbourne en se ruant sur le véhicule du gouverneur général. Hopetoun demanda à la police de ne pas intervenir et écouta les explications de Fleming sur la situation des gens sans emploi. Une amitié lia les deux hommes qui continua après le retour d'Hopetoun en Angleterre. Selon certaines rumeurs, on met à l'actif d'Hopetoun d'avoir demandé avec insistance au gouvernement d'accélérer le vote des lois sur le travail.

Hopetoun quitta l'Australie en juillet 1902, parfaitement conscient d'avoir échoué dans son rôle. Il fut nommé Ministre des Affaires écossaises en 1905 et mourut subitement le 29 février 1908.

Références[modifier | modifier le code]

  • Torrance, David, The Scottish Secretaries (Birlinn 2006)