Intégrité référentielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En informatique, et plus particulièrement dans les bases de données relationnelles, l´intégrité référentielle est une situation dans laquelle pour chaque information d'une table A qui fait référence à une information d'une table B, l'information référencée existe dans la table B. L'intégrité référentielle est un vecteur de cohérence du contenu de la base de données.

Les systèmes de gestion de base de données (SGBD) permettent de déclarer des règles de maintien de l'intégrité référentielle (contrainte). Une fois la contrainte déclarée, le SGBD refusera toute modification du contenu de la base de données qui violerait la règle en question et casserait l'intégrité référentielle.

Par exemple : on définira qu'un livre a un ou plusieurs auteurs. Une contrainte d'intégrité référentielle interdira l'effacement d'un auteur, tant que dans la base de données il existera au moins un livre se référant à cet auteur. Cette contrainte interdira également d'ajouter un livre si l'auteur n'est pas préalablement inscrit dans la base de données.


Audit et contrôle de gestion[modifier | modifier le code]

L'utilisation systématique de l'intégrité référentielle permettra à terme une traçabilité des données d'audit et de gestion évitant la saisie à la volée dans des fichiers textes ou tableurs, en évitant non seulement les doublons, mais aussi la disparition de données sensibles par effacement ou copier coller.[réf. nécessaire] De surcroît les critères de format et de structures rigoureux permettront la création d'outils de pilotage de gestion performants à la disposition des dirigeants.[réf. nécessaire]

Voir aussi[modifier | modifier le code]