Guillaume l'Anglais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guillaume l'Anglais (en latin Guillelmus Anglicus[1]) est un médecin anglais du XIIIe siècle, qui s'est établi à Marseille.

Il est principalement connu par son traité médico-astrologique De urina non visa[2]. Guillaume expose l'emploi de l’horoscope du patient pour en déduire son état de santé sans examiner son urine comme c'était l'usage[3], afin de procéder au diagnostic et au pronostic. Cet ouvrage était toujours consulté à l'Université de Bologne en 1405[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

D'après Monumenta Germaniae Historica :

  • Astrologia
  • Judicium de urina non visa (1219)
  • Tabula de stellis fixis
  • Tractatus de meteoris (vers 1230)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ou Guilielmus Anglicus. Ce nom désigne en fait plusieurs lettrés du Moyen Âge, dont le plus connu est l'astrologue évoqué dans cet article : Guillelmus Massiliensis.
  2. Sur l'urine non vue est daté de 1219 : cf. Annette Brasseur, « Virgo parens: le destin d'une épigramme latine des premiers siècles de notre ère », Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, vol. 164,‎ 1er semestre 2006, p. 299. La « Biographie universelle, ancienne et moderne » de Michaud attribue cet ouvrage au médecin anglais William Grisaunt († après 1350).
  3. Laurence Moulinier-Brogi, Guillaume l’Anglais, le frondeur de l’uroscopie médiévale (XIIIe siècle), Droz,‎ 2011, 304 p. (ISBN 2-600-01363-6)
  4. D'après C. Malagola, Statuti delle Università e dei Collegi dello Studio Bolognese, Bologne,‎ 1888, p. 276.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Laurence Moulinier-Brogi, Guillaume l’Anglais, le frondeur de l’uroscopie médiévale (XIIIe siècle), édition commentée et traduction du De urina non visa, Genève : Droz, 2011 (collection Hautes études médiévales et modernes, 101), 290 p.