Ganesh Himal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ganesh Himal
Carte sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 7 422 m, Yangra (Ganesh I)
Massif Himalaya
Administration
Pays Drapeau du Népal Népal
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Régions de développement
Région autonome
Centre, Ouest
Tibet

Le Ganesh Himal est un massif du haut Himalaya. Il est principalement situé au Népal (centre-nord), néanmoins quelques sommets se trouvent au Tibet. La vallée de Trisuli à l'est, creusée par la rivière Bothe Khosi, le sépare du Langtang Himal. La vallée de Budhi Gandaki et la vallée de Shyar Khola à l'ouest le séparent du Sringi Himal et du Mansiri Himal (Manaslu).

Son nom provient du dieu Hindou Ganesh, représenté par un éléphant. En réalité, la face sud du Pabil (Ganesh IV) ressemble à un éléphant, avec une crête qui fait penser à une trompe.

Les hautes vallées du Ganesh Himal sont très peuplées ; on y rencontre majoritairement des tamangs, une ethnie tibéto-birmane chaleureuse qui a su conserver un mode de vie traditionnel.

Les noms et les altitudes de ce massif divergent selon la source.


Sommets du Ganesh Himal[modifier | modifier le code]

Nom[1],[2],[3],[4],[5],[6] Altitude (m)[7],[2] Altitude (ft) Coordonnées[8],[2] Hauteur locale (m)[9],[10],[2] Première ascension
Yangra (Ganesh I/Main/NE) 7 422 24,350 28° 23′ 30″ N 85° 07′ 38″ E / 28.3917, 85.12722 () 2 352 1955
Ganesh II/NW 7 118 23,353 28° 22′ 45″ N 85° 03′ 24″ E / 28.37917, 85.05667 () 1 198 1981
Salasungo (Ganesh III/SE) 7 043 23,107 28° 20′ 06″ N 85° 07′ 18″ E / 28.335, 85.12167 () 641 1979
Pabil (Ganesh IV/SW) 7 104 23,307 28° 20′ 45″ N 85° 04′ 48″ E / 28.34583, 85.08 () 927 1978

Trek[modifier | modifier le code]

Le massif n'est pas très fréquenté par le tourisme et les infrastructures (itinéraires de trek, lodges, tea shops) sont absentes. Ces dernières années toutefois, une recrudescence du nombre de visiteurs entraîne la création de nouveaux lodges, et une certaine perte de la culture traditionnelle locale, ainsi que l'apparition de comportements mercantiles[réf. nécessaire].

De ce fait, le Ganesh Himal est réellement préservé et il est tout à fait intéressant de le visiter. Mis à part le Tamang Heritage Trail, il n'y a pas de trek défini, plusieurs itinéraires sont possibles. Le plus simple est de passer par une agence qui guidera les trekkeurs, et portera tentes et vivres. Il est possible de loger chez l'habitant, accompagné d'un Népalais (l'anglais est relativement peu parlé).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les noms Ganesh II, Salasungo (Ganesh III), and Pabil (Ganesh IV) proviennent des cartes topographiques finlandaises. Elles contredisent d'autres sources plus anciennes comme Carter ou Neate (pourtant dérivé de Carter). Ohmori baptise "Lapsang Karbo", le sommet Sud-Ouest, ici appelé Salasungo.
  2. a, b, c et d Finnmap topographic map of the Ganesh Himal, produced for the Government of Nepal.
  3. H. Adams Carter, "Classification of the Himalaya," American Alpine Journal 1985.
  4. American Alpine Journal 1989, p. 210.
  5. Jill Neate, High Asia: An Illustrated History of the 7000 Metre Peaks. ISBN 0-89886-238-8
  6. Koichiro Ohmori, Over The Himalaya, Cloudcap Press (The Mountaineers), 1994.
  7. Les altitudes proviennent des cartes topographiques finlandaises.
  8. Les coordonnées ont été déduites des cartes topographiques finlandaises by Eberhard Jurgalski.
  9. Les hauteurs locales, à l'exception du Yangra, (except for Yangra) ont été déduites des cartes topographiques finlandaises by Eberhard Jurgalski. Pour le Yangra, la valeur provient de peaklist.org.
  10. peaklist.org

Liens externes[modifier | modifier le code]