Effet Hanle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'effet Hanle est une réduction de la polarisation de la lumière lorsque les atomes émettant la lumière sont soumis à un champ magnétique dans une direction donnée, et quand ils ont eux-mêmes été excités par une lumière polarisée. Autrement dit, la polarisation atomique peut être modifiée par de faibles champs magnétiques, donc la polarisation des photons diffusés peut également être modifiée.

L'effet est nommé en référence à Wilhelm Hanle, qui a été le premier à le décrire dans Zeitschrift fur Physik en 1924. Le compréhension de ce phénomène est liée à des développements subséquents importants en physique quantique [1].

Applications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J Alnis, K Blushs, M Auzinsh, S Kennedy, N Shafer-Ray, E R I Abraham, « The Hanle effect and level crossing spectroscopy in Rb vapour under strong laser excitation », Journal of Physics B, vol. 36,‎ 2003, p. 1161–1173 (DOI 10.1088/0953-4075/36/6/307, lire en ligne)

Autres références[modifier | modifier le code]

  • Wolf-Dieter Hasenclever: Bau einer Apparatur zur Messung von Lebensdauern angeregter Atomzustände mit Hilfe des Hanle-Effekts. Freiburg, 1970 (Zulassungsarbeit, PDF-Datei; 3,69 MB). « Construction d'un appareil pour mesurer la durée de vie des états excités nucléaires utilisant l'effet Hanle. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]