Edmond de la Pole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edmond de la Pole (vers 1472 – 5 avril 1513, Tour de Londres), 3e duc de Suffolk puis 6e comte de Suffolk, fut un prétendant de la maison d’York à la couronne d’Angleterre lors de la Guerre des Deux-Roses.

Il est le fils de John de la Pole, 2e duc de Suffolk, et d'Élisabeth d’York.

Il succède à son frère aîné John, comte de Lincoln, tué à la bataille de Stoke en 1487.

Il doit, pour récupérer une partie des terres confisquées à la suite de la révolte de John, renoncer au titre de duc de Suffolk, qu'il a hérité de son père, pour celui de comte au motif que ses possessions ne lui permettrait plus de tenir son rang. En 1498, il tue un homme dans une rixe et se sentit insulté d’être traduit devant une cour de justice malgré la grâce que lui octroie Henri VII d'Angleterre. Au printemps 1499, il se rend sur le Continent et séjourne chez le gouverneur anglais de Guînes, Sir James Tyrrel et en Flandres chez sa tante Marguerite d'York, troisième femme de Charles le Téméraire. Le roi envoie un message pour lui demander de rentrer et Edmund retourne à la Cour. Il accompagne même le roi à Calais pour une entrevue avec le dirigeant des Pays-Bas. Il assiste au mariage du prince de Galles Arthur avec Catherine d'Aragon

Mais en 1501, inquiet des dettes qu’il avait contractées pour le mariage du prince Arthur il se réfugie à nouveau sur le continent. Ayant cherché le soutien de Maximilien Ier du Saint-Empire, il est accusé de trahison et banni ainsi que son frère Richard. Henri VII fait arrêter son frère William avec d’autres partisans de la maison d’York dont James Tyrrel qui est décapité (6 mai 1502). Ayant perdu le soutien de Maximilien, il se réfugie dans le duché de GueldreCharles d'Egmont l'enferme dans la forteresse de Hattem. Plus tard, les troupes de Philippe le Beau s'étant emparée de cette ville, Edmond est emprisonné à Namur.

À la suite d'un accord Philippe Ier de Castille le livre, en 1506, à Henri VII contre la promesse de ne pas attenter à sa vie. Il est enfermé à la Tour de Londres. Henri VIII le fit décapiter le 5 avril 1513 avant de quitter l'Angleterre pour la guerre en France.

Références[modifier | modifier le code]