Danger Mouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pour l'animation britannique Dangermouse, voir Dare Dare Motus.

Danger Mouse

Description de cette image, également commentée ci-après

Danger Mouse déguisé en Tin Man durant un concert

Informations générales
Nom Brian Burton
Naissance (36 ans)
White Plains, État de New York
Activité principale DJ, producteur, rappeur
Genre musical Hip-hop, R&B, neo soul, trip hop
Années actives 1998–présent
Site officiel site officiel

Danger Mouse, de son vrai nom Brian Burton, ( à White Plains, État de New York – ), est un DJ et compositeur américain, membre de Gnarls Barkley.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'affaire du Grey Album[modifier | modifier le code]

Danger Mouse est au centre d'une controverse en 2004 avec The Grey Album, un disque pirate, largement distribué via le téléchargement sur Internet et interdit quelques jours après son lancement. The Grey Album (l'album gris) est un mashup de l'album éponyme des Beatles, connu sous le nom de White Album (album blanc) et du Black Album (album noir) du rappeur Jay-Z. La compagnie EMI, qui détient les droits du White Album, a immédiatement exigé le retrait de l'œuvre de Danger Mouse, qui n'avait jamais demandé les droits d'utiliser les chansons des Beatles. En revanche, les enregistrements a cappella de Jay-Z ont été rendus disponibles gratuitement par l'artiste.

Appuyé par des fans qui créent le Grey Tuesday, une journée (le mardi 24 février 2004) pendant laquelle les extraits du Grey Album sont disponibles gratuitement sur différents sites web en guise de protestation contre EMI, par des critiques favorables, et encouragé par la couverture médiatique qu'a suscité l'incident, la popularité du mashup est allée grandissante.

L'affaire Grey Album donne aussi lieu à la création de plusieurs mashups plus ou moins sérieux, reprenant les enregistrements du Black Album de Jay-Z, par exemple le Black and Blue Album, un mashup de l'album noir du rappeur et de l'album bleu de Weezer.

Ses soucis juridiques avec EMI s'étant transformés en téléchargements par millions, Damon Albarn le repère et le récupère pour produire l'album Demon Days de Gorillaz.

En octobre 2010, le manager de U2, Paul McGuinness annonce que Danger produira le prochain album du groupe, 10 Reason to Exist qui sortira début 2011.

Debut 2011 sort l'album Rome en coopération avec Daniele Luppi. L'album est enregistré à Rome et est travaillé depuis 5 ans.

Un artiste reconnu[modifier | modifier le code]

Il travaille avec Gorillaz et Gnarls Barkley (duo formé avec Cee-Lo). Son style utilise des percussions, le son est souvent brut, les effets de compressions donnent une texture qui rappelle les années 1960. Les samples utilisés sont rarement identifiables, car retravaillés. Crazy tube issu du premier album des Gnarls Barkley est ainsi un sample de musique de western. Après Jemini, il utilise la voix du rappeur MF DOOM, avec lequel il forme le duo Dangerdoom. Danger Mouse est également compositeur et réalisateur de l'album The good, the Bad and the Queen du groupe éponyme. On l'aperçoit au synthétiseur ou aux percussions sur certains titres. En 2008, il compose et participe à la réalisation de l'album Modern Guilt, de l'artiste américain Beck. En 2009, Danger Mouse forme avec James Mercer (chanteur des Shins) le groupe Broken Bells. Leur premier album, Broken Bells, sort en mars 2010. En 2011, il reçoit le Grammy Award de compositeur/réalisateur artistique de l'année pour cet album ainsi que pour son propre Dark Night of the Soul et Tighten Up par The Black Keys. Il participera également à la composition de la bande-originale du jeu vidéo Grand Theft Auto: Liberty City avec A Dark March.

Discographie[modifier | modifier le code]