C/2010 X1 (Élénine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Comète Elenin)
Aller à : navigation, rechercher

Comète Elénine

Caractéristiques orbitales
Époque JJ 2455633.5
13 mars 2011[1]
Demi-grand axe ~515 ua
Excentricité 1,000059
Périhélie 0,48242 ua
Aphélie ~1 031 ua
Période ~11 690 a
Inclinaison 1,839°
Dernier périhélie inconnu
Prochain périhélie jamais


Caractéristiques physiques
Découverte
Découvreurs Léonid Elénine
0.45-m reflector (H15)[2],[3]
Date 17 décembre 2010
Désignations C/2010 X1 (Elénine)

La comète Elénine (C/2010 X1) était une comète à longue période découverte par l'astronome russe Léonid Elénine le 10 décembre 2010 à l'observatoire robotisé de l'International Scientific Optical Network (ISON), au Nouveau-Mexique, États-Unis, et disloquée lors d'une éruption solaire le 10 août 2011[4]. Au moment de la découverte, la comète avait une magnitude apparente de 19,5[3] soit 150 000 fois plus faible que la magnitude 6,5 qui est la limite pour une visibilité à l'œil nu. Le découvreur, Léonid Elénine, estime que le noyau de la comète mesure entre 3 et 4 kilomètres de diamètre[5]. Au mois d'avril 2011, la comète atteint environ la magnitude 15 (qui correspond approximativement à celle de Pluton) et le coma de la comète est estimée à 80 000 km de diamètre[6].

C/2010 X1 aurait du atteindre le périhélie (point de son orbite le plus proche du Soleil) le 10 septembre 2011, soit une distance au Soleil de 0,4824 ua[1]. Le 16 octobre, la comète Elénine devait passer à environ 0,233 ua de la Terre[1] (environ 34 900 000 km) à une vitesse relative de 86 000 km/h[1]. Les éphémérides du Minor Planet Center montrent que cette comète relativement brillante atteint la magnitude apparente 6 vers la mi-octobre 2011[7] mais jusqu'à ce que le degré d'activité de la queue soit mieux connu, le niveau de brillance qu'atteindra la comète restait encore incertain[8]. Elénine aurait du effectuer au matin du 8 octobre 2011, dans le ciel nocturne, sa conjonction la plus proche avec la comète 45P/Honda–Mrkos–Pajdušáková (en) avant d'entrer en conjonction avec Mars le 15 octobre 2011.

La comète était en opposition, à 178° du Soleil, le 14 mars 2011 et se trouvera de nouveau en opposition le 22 novembre à 175° du Soleil. L'angle minimum entre la comète et le Soleil était prévu pour le 26 septembre (1,9°), et entre le 28 juillet et le 10 octobre, la comète devait être positionnée à moins de 45° du Soleil.

D'après l'excentricité orbitale de cet objet, différentes époques peuvent générer des solutions héliocentriques à deux corps non perturbées d'ajustement de courbe assez différentes pour la distance de l'aphélie[incompréhensible](distance maximale au Soleil). À son prochain périhélie, en utilisant l'époque d'août 2011, Kazuo Kinochita montre que C/2010 X1 a une période orbitale héliocentrique de 600 000 ans[9] mais comme elle se trouve sur une orbite fortement excentrique, la comète sera fréquemment perturbée par les planètes en quittant le système solaire interne[10]. Pour des objets à si grande excentricité, les coordonnées barycentriques sont plus stables que les coordonnées héliocentriques[11]. L'orbite d'une comète à longue période est correctement obtenue lorsque l'orbite osculatrice (en) est estimée à une époque située après que la comète ait quitté la région planétaire et que cette orbite est calculée par rapport au centre de masse du système solaire. En utilisant les éphémérides du JPL Horizons On-Line Ephemeris System avec un arc orbital d'observation de 147 jours, les éléments orbitaux barycentriques pour l'époque du 1er janvier 2020 génèrent un demi-grand axe de 515 ua et une période d'environ 11 700 ans[12].

Avant d'entrer dans la région planétaire (époque 1950), Elénine avait une période orbitale barycentrique estimée à ~3,5 millions d'années avec une distance de l'apoapse (quasi égale à celle de l'aphélie) d'environ 46 400 ua (0,73 années-lumière)[12]. Elénine était alors probablement située dans le nuage d'Oort extérieur avec une orbite chaotique due à une faible attraction gravitationnelle du Soleil et qui était donc aisément perturbée par les étoiles s'étant approchées du système solaire.

Tracé montrant comment la comète Elénine arrive dans la région planétaire sur une orbite hyperbolique et après le périhélie est perturbée de telle sorte qu'elle se place sur une orbite elliptique rattachée au Soleil.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « JPL Close-Approach Data: C/2010 X1 (Elénine) »,‎ 2011-03-25 last obs (consulté le 2011-03-16)
  2. (en) « IAUC 9189: C/2010 X1; P/2010 V1 », IAU Central Bureau for Astronomical Telegrams,‎ 2010-12-17 (consulté le 2011-03-15)
  3. a et b (en) « MPEC 2010-X101: COMET C/2010 X1 (ELENIN) », IAU Minor Planet Center,‎ 2010-12-12 (consulté le 2011-03-15)
  4. Jean-Baptiste Feldmann, En bref : la comète Elenin a disparu !, Furura Sciences, 7 octobre 2011 à 09h21
  5. (en) Leonid Elénine, « Responses to "Influence of giant planets on the orbit of comet C/2010 X1 »
  6. (en) Leonid Elénine, « Comet Elénine continues to increase in size, and another close approach with a large Main belt asteroid »,‎ 2011-04-10 (consulté le 2011-04-13)
  7. (en) « Elements and Ephemeris for C/2010 X1 (Elenin) », Comet Ephemeris Service @ IAU Minor Planet Center (consulté le 2011-05-26) (C/2010 X1)
  8. (en) « Comet C/2010 X1 (Elénine) », Remanzacco Observatory in Italy - Comets & Neo,‎ 2011-03-31 (consulté le 2011-04-03)
  9. (en) Kazuo Kinochita, « C/2010 X1 (Elénine) », Comet Orbit Home Page,‎ 2011 Feb. 26 last update (consulté le 2011-03-08)
  10. (en) Leonid Elenin, « Influence of giant planets on the orbit of comet C/2010 X1 »,‎ 7 mars 2011
  11. (en) Nathan A. Kaib, « 2006 SQ372: A Likely Long-Period Comet from the Inner Oort Cloud », The Astrophysical Journal, vol. 695, no 1,‎ 2009, p. 268–275 (DOI 10.1088/0004-637X/695/1/268, Bibcode 2009ApJ...695..268K, arXiv 0901.1690)
  12. a et b (en) JPL Horizons On-Line Ephemeris System output, « Barycentric Osculating Orbital Elements for Comet C/2010 X1 (Elenin) » (consulté le 2011-05-06) (Solution utilisant le barycentre du système solaire et les coordonnées barycentriques. Choisir « Ephemeris Type:Elements and Center:@0 ») (Solution pour le 6 mais 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]