Club olympique des transports

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Club olympique des transports

Logo du Club olympique des transports
Généralités
Fondation 29 juin 1966
Couleurs Bleu et noir
Stade Stade Ali-Belhouane
(7 000 places)
Siège Stade Ali-Belhouane
Tunis (Mellassine)
Championnat actuel Ligue III
Président Drapeau : Tunisie Ali Kaabi
Entraîneur Drapeau : Tunisie Lotfi Chihi

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Le Club olympique des transports (النادي الأولمبي للنقل) ou COT est un club de football tunisien basé à Tunis et qui évolue en deuxième division en 2010-2011.

On ne peut évoquer ce club sans rappeler le groupe de la première moitié des années 1970 que l'entraîneur Hmid Dhib avait patiemment construit autour de Mohieddine Habita — surnommé le « Pelé arabe » par les Libyens, à l'occasion de la coupe arabe des nations (appelée coupe de Palestine) disputée à Tripoli en août 1973 où il marqua six buts, et le « Pelé tunisien » par le président Habib Bourguiba recevant l'équipe de Tunisie victorieuse de cette coupe —, le défenseur et buteur Ali Kaabi, Farouk Ben Sliman et Houcine Ayari ou encore l'équipe façonnée par Bernard Blaut qui a remporté la coupe de Tunisie en 1988 et a perdu le championnat dans des conditions particulières.

Mais, comme tous les clubs de quartiers, le club installé à Mellassine, quartier populaire de Tunis, n'a pu résister aux exigences du professionnalisme et a dégringolé en trois ans pour se retrouver en quatrième division en 2007-2008 avant de remonter de nouveau en Ligue III, et de se faire rappeler en parvenant aux quarts de finale de la coupe de Tunisie de football.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en juillet 1945 que l'ancêtre du COT, En-Najah Sports voit le jour grâce à un groupe constitué autour de Mustapha Achour et où figurent notamment le cycliste Jilani Ben Othman et le directeur sportif Belhassen Chaar. Ce club fusionne avec El Hilal sportif de Den Den (EHSDD) pour constituer le Club olympique tunisien en 1960. Ce dernier fusionne avec l'Association sportive des traminots pour constituer, le 29 juin 1966, le Club olympique des transports. Celui-ci progresse très vite grâce au tandem Mustapha Khaled (président) - Hmid Dhib (entraîneur) et au parrainage des sociétés de transport et devient l'un des principaux animateurs du championnat.

Le départ de Mohieddine Habita aux Émirats arabes unis ralentit sa progression mais ce n'est que partie remise et un autre tandem Aboulhassan Fekih - Bernard Blaut arrive à le hisser au plus haut niveau de la hiérarchie du football tunisien.

En 1987-1988, le club tient tête à l'Espérance sportive de Tunis avec laquelle il termine à égalité en tête du championnat mais perd à la différence des buts lors d'une fin de championnat ambiguë. En effet, lors de la dernière journée et alors que les rencontres décisives devaient se dérouler en même temps, l'arbitre Fethi Mimouni retarde le début de la deuxième mi-temps de la rencontre Club athlétique bizertin - Espérance sportive de Tunis de près d'une demi-heure de façon à permettre à ce dernier d'attendre la fin de la rencontre disputée par le COT qui l'emporte par 4 buts à 1 alors que la victoire de l'Espérance sportive de Tunis tarde à se réaliser. Quatre minutes avant la fin du match, l'arbitre lui accorde le penalty salvateur. Le COT sauve quand même cette exceptionnelle année par le gain de la coupe de Tunisie remportée contre le Club africain.

Quatre ans après, le club rétrograde en Ligue II. II revient en Ligue I mais l'instauration du professionnalisme ne permet plus à ce genre d'associations dépourvues des gros moyens financiers de soutenir la concurrence des grands clubs. La saison 2003-2004 est la dernière du club en Ligue I, le COT terminant douzième et dernier du classement avec neuf points en 22 matchs.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs (Ligue I)[modifier | modifier le code]

  • Mohieddine Habita : 75 buts
  • Abdelkader Belhassen : 44 buts
  • Faouzi Henchiri : 33 buts
  • Mohsen Yahmadi : 30 buts
  • Mondher Msakni : 27 buts
  • Abdesselem Chaatani : 26 buts
  • Fethi Bejaoui : 24 buts

Joueurs et rencontres (Ligue I)[modifier | modifier le code]

  • Mondher Msakni : 213
  • Ali Kaabi : 208
  • Mohieddine Habita : 181
  • Ali Guizani : 172
  • Mohamed Ali Ben Mansour : 162
  • Lotfi Kaabi : 161
  • Saïd Jomaa : 160
  • Fethi Bejaoui : 151

Présidents[modifier | modifier le code]

En-Najah Sports[modifier | modifier le code]

  • Mustapha Achour
  • Mongi Allal
  • Raouf Ben Ali (1956-1957)
  • Mustapha Khaled (1957-1958)

Club olympique des transports[modifier | modifier le code]

  • Mustapha Khaled (1958-1973)
  • Sadok Ben Jemâa (1973-1976)
  • Abderrahman Ben Messaoud (1976-1977)
  • Khelifa Karoui (1977-1980)
  • Abbes Ben Hmidan (1980-1982)
  • Mustapha Lakhoua (1982-1986)
  • Aboulhassan Fekih (1986-1988)
  • Mustapha Lakhoua (1988-1989)
  • Ferid Mehrezi (1989-1990)
  • Bouzaiane Yahiaoui (1990-1991)
  • Taoufik Anane (1991-1992)
  • Bouzaiane Yahiaoui (1992-1993)
  • Aboulhassan Fekih (1993-2002)
  • Mohamed Bari alias Kassidy (2002)
  • Aboulhassan Fekih (2002-2004)
  • Naceur Chouayakh (2004-2005)
  • Lotfi Cherif (2005-2006)
  • Hedi Ben Ali (2006-2008)
  • Mohamed Trabelsi (2008-2009)
  • Mohieddine Habita (2009-2012)
  • Ali Kaabi (2012- )

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • Mahmoud Kouki (1955-1956)
  • Hmid Dhib (1956-1960)
  • Hédi Feddou (1960)
  • Hmid Dhib (1963-1965)
  • Salah Beji (1965)
  • Rachid Turki (1966-1967)
  • Ahmed Belfoul (1967-1968)
  • Hmid Dhib (1968-1973)
  • Mustapha Jouili (1973-1974)
  • Ammar Nahali (1974-1975)
  • Amor Dhib (1975-1976)
  • Jamel Eddine Bouabsa (1976)
  • Béchir Ben Mime (1976-1978)
  • Ali Chabbouh (1979-1981)
  • Bernard Blaut (1981-1982)
  • Amor Dhib (2000-2001)
  • Bernard Blaut puis Tarek Ben Ali puis Ridha Akacha (2001-2002)
  • Ali Kaabi (2002-2003)
  • Edmund Stöhr (de) puis Ali Kaabi puis Bernard Blaut (2003-2004)
  • Ali Kaabi puis Belhassen Meriah puis Accorsey (2004-2005)
  • Abid Mchala puis Lotfi Hannachi puis Lotfi Kaabi (2005-2006)
  • Lotfi Kaabi puis Mabrouk Fehmi puis Ridha Boushih (2006-2007)
  • Lotfi Chihi (2007-2010)
  • Abdelkader Belhassen (2010-2012)
  • Lotfi Chihi (2012- )

Voir aussi[modifier | modifier le code]