Borre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homophones, voir Bor, Bord, Bords, Bore (homonymie) et Bort.
Borre
Vue aérienne de Borre
Vue aérienne de Borre
Blason de Borre
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Dunkerque
Canton Hazebrouck-Sud
Intercommunalité Communauté de communes de Flandre intérieure
Maire
Mandat
Bernadette Popelier
2013-2014
Code postal 59190
Code commune 59091
Démographie
Gentilé Borrois, Borroises
Population
municipale
580 hab. (2011)
Densité 97 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 43′ 52″ N 2° 34′ 59″ E / 50.7311, 2.5831 ()50° 43′ 52″ Nord 2° 34′ 59″ Est / 50.7311, 2.5831 ()  
Altitude Min. 17 m – Max. 36 m
Superficie 5,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Borre

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Borre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Borre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Borre

Borre est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est implanté sur une butte argileuse, séparé d'Hazebrouck son chef-lieu par la Borrebecque, un petit cours d'eau. Au nord, il est traversé par le TGV nord, au sud par la ligne ferroviaire historique Lille-Hazebrouck. C'est une commune rurale confrontée à l'essor du trafic routier car le centre du village reste traversé par la départementale Lille-Hazebrouck (17 000 véhicules/jour)

Communes limitrophes de Borre
Caëstre
Hazebrouck Borre Pradelles
Vieux-Berquin

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Voie de communication et transport[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

L’origine la plus probable serait le nom du cours d’eau, la Borrebecque qui doit son nom à Béborna la fontaine ou source. En 806, on trouve le nom de Beborna puis en 1174 celui de Borre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce village a une histoire discrète, marquée en 1940 par la chute d'un des premiers avions allemands sur le sol français. Toute la population s'est rassemblée pour saluer l'exploit de la défense aérienne. Malgré les avertissements des survivants de l'équipage, rapidement enfermés dans la mairie, des dizaines de personnes entouraient joyeusement l'épave quand celle-ci a explosé faisant de nombreux morts.

Borre est cité dès le IXe siècle dans une charte pour l’abbaye Saint Bertin de Saint-Omer.

C’est beaucoup plus tard, aux XIIe siècle et XVIe siècle que l’on trouve une famille de Borre possédant la Seigneurie. Celle-ci passe ensuite à la maison de Saint Omer – Pienne puis aux Hallewyn dont elle échoit par le mariage de Péronne de St Omer – Morbecque à la fin du XVe avec Messire Wautier. Ces seigneurs sont désormais les mêmes que ceux de Morbecque, ainsi les armoiries des deux communes sont identiques.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Borre dans son canton et son arrondissement.

Tendance politique[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1870 1887 Pierre Soots    
1887 1915 Justin Delbecq    
1915 1915 Jean Thooris   brasseur
1915 1918 Louis Oudoire   adjoint
1918 1919 Charles Huyghe   adjoint
1919 1922 Léon Vérier    
1922 mai 1945 Léon Thooris   brasseur
mai 1945 mai 1953 Abel Pauwels    
mai 1953 mars 1971 Marcel Cauwel   agriculteur
mars 1971 mars 1989 Gaston Decouvelaere   agriculteur
mars 1989 7 mai 2013 Jean Catteau   artisan
28 juin 2013 en cours Bernadette Popelier   secrétaire
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 580 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
796 771 843 756 803 800 776 775 770
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
711 733 703 774 757 792 772 752 696
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
651 655 645 612 571 569 536 516 521
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
483 455 419 465 473 540 568 576 580
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Borre en 2007 en pourcentage[3].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
3,8 
75 à 89 ans
4,5 
12,5 
60 à 74 ans
10,1 
20,5 
45 à 59 ans
20,5 
23,6 
30 à 44 ans
25,0 
15,6 
15 à 29 ans
13,5 
24,0 
0 à 14 ans
26,4 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage [4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 


Santé[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Borre fait partie de l'académie de Lille.

Sports[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Jean-Baptiste[modifier | modifier le code]

Le village est surtout remarquable par son église St Jean-Baptiste du XIe au XVIIe, de type romane. L’église d’origine, en forme de croix latine, est remaniée du XIe au XVIe siècle. La tour très ancienne, a une silhouette trapue qu'elle doit à la probable démolition de sa partie haute. Cette tour large centrale, qui repose sur des piliers de brique est de style roman du XIIe. L’étage où se trouvent les cloches est en pierre de chaux, tandis que le corps de cette tour carrée est en pierre ferrugineuse. Les arcs de plein cintre à la croisée du transept sont également romans. L’aspect actuel date de 1626, l’ajout de petites nefs parallèles au chœur n’a cependant pas modifié l’identité du bâtiment.

L’intérieur renferme trois autels de style rococo (18e siècle) ainsi qu’une chaire dans le même style et des lambris de la période classique.

Dans le chœur, son retable a été restauré en 2004 avec la contribution de l'association « Retables de Flandre ».

Une peinture représentant le Couronnement de Heylig Machuyt (Saint Maclou) a été rénovée en 1982, elle date du 17e. Cette peinture porte une inscription en flamand signifiant « St Maclou Priez Pour Nous et pour les petits enfants qui sont dans l’indigence » (H MACHUYT BIDT VOOR ONS EN DE KLEINE KYN DEREN DIE IN NOODT ZYN). On a prié le Saint contre les écrouelles et on l’invoque encore le 1er mai et le 15 novembre pour les enfants qui pleurent sans cesse, les maladies infantiles et les dépressions. Ce culte est antérieur à 1653, une cloche lui est dédiée. Le tableau est classé MH[5].

Deux bustes sont posés sur le retable rénové de l’autel. Saint Antoine avec un cochon, son compagnon légendaire, et celui de Saint Nicolas avec à ses côtés un baquet contenant 3 enfants qu’il aurait sauvés du saloir d’un ogre.

Cimetière britannique[modifier | modifier le code]

Le cimetière britannique de Borre est un cimetière de la Première Guerre mondiale qui compte 370 tombes de soldats australiens, britanniques et allemands.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Borre

Les armes de Borre se blasonnent ainsi :« D'azur à la fasce d'or »; en clair il est bleu avec une bande horizontale dorée.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]